La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Nouvelles de la Famille > 5 jubilaires à Beaurepaire

5 jubilaires à Beaurepaire

C’est à Beaurepaire, commune de Vendée de 2300 habitants qui a vu naître et grandir M. Thérèse, que nous nous sommes retrouvés, membres de sa famille, amis et sœurs Ursulines de Jésus, ce dimanche 15 avril 2018, pour fêter les 50 ans de sa vie religieuse.

Quatre sœurs de sa promotion ont eu la joie de l’accompagner et avec elle, ont renouvelé leurs vœux, en présence de Mercedes, supérieure générale et de Dominique, conseillère générale.

Vive l’Eglise du Christ au visage si riche et varié !

Au nom de la paroisse, Jean accueille l’assemblée de ce dimanche
Il nous est bon d’entendre les Actes des Apôtres lus avec l’accent malgache de Sr Jeannine.

Oui qu’elle est belle l’Eglise quand elle accueille au nom du Christ ceux qui traversent l’épreuve du deuil et célèbre la fidélité de Dieu plus forte que tout, vécue dans les familles, les communautés religieuses, les paroisses et les pays rassemblés ce 4ème dimanche de Pâques.
En ce temps de joie pascale qu’elle fut belle cette célébration pour les sœurs, les amis et la famille qui avaient répondu nombreux à l’invitation de M.Thérèse.

Françoise, Colette, Marie et M.Thérèse se préparent à lire la prière universelle et à renouveler leurs voeux avec M.Thérèse.


Après le verre de l’amitié à la salle des fêtes, ce fut le temps de la dégustation (auberge espagnole), chacun ayant déployé ses talents culinaires pour la circonstance.

Moment de retrouvailles autour des photos de famille et de l’article consacré au vieux tonton du Canada paru dans un livre récent.

Moment d’amitié partagée, d’échanges de recettes, de bonnes idées pour les peintres amateurs, les bricoleuses et couturières qui avaient exposé leur chef d’œuvre.

Moment de complicité heureuse avec la gym des enfants et le jeu destiné à débusquer le nom des nombreux villages de Beaurepaire.

Moment fort d’écoute quand notre sœur malgache, Jeannine s’est levée de table pour parler de son pays, mettant l’accent d’abord sur la richesse de sa culture malgré les pauvretés d’une grande partie de la population provoquées par les inégalités dans la répartition des richesses..

Moment de découvertes pour certains, moment d’interrogation, d’interpellation, quand notre sœur M. Thérèse (ce n’est pas celle que nous avons fêtée) qui a vécu au Chili et qui arrive juste de l’Equateur nous a partagé ce qui se vit actuellement en Amazonie sur le plan écologique. Elle a nous raconté le combat des habitants contre l’ouverture d’une mine d’or à ciel ouvert, dont l’extraction se ferait à partir d’arsenic et de cyanure et qui viendrait détruire la forêt d’Amazonienne, et tout son écosystème : véritable catastrophe pour ce pays où vivent les peuples indigènes mais aussi pour la planète.

« J’ai beaucoup apprécié tes amies les sœurs, elles m’ont fait rêver , malgré la tristesse des explications dans leurs discours » dira Gaby


Et quand la fête est terminée, les cousins sont restés pour le dernier coup de balai.
les soeurs jubilaires