La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Nouvelles de la Famille > "Welcome" PARIS 2019

"Welcome" PARIS 2019

La session « Welcome » s’est tenue du 18-22 Février 2019 à Chevilly-la Rue, en Île de France. Madeleine en livre quelques échos.

A gauche : Madeleine, accompagnée
de son amie.


La session organisée par la « CORREF » a réuni 47 religieux et religieuses venant de toutes les régions de France.
Elle avait pour but de faire entrer les missionnaires étrangers dans une autre culture et leur permettre aussi de s’accueillir, de se comprendre et de mieux connaître ceux à qui l’on s’adresse.
Nous étions originaires de : L’Inde, Nigéria, RCA, Côte d’Ivoire, Togo, Burundi, Bénin, Sénégal,
Burkina -Faso, Indonésie, Rwanda, Sri Lanka, Cameroun, Vietnam, Madagascar, Mali, Kenya et Honduras.

Nous sommes arrivés avec nos attentes, nos étonnements et nos questions. Une de nos questions majeures fut celle-ci :
Comment évangéliser dans une société aussi laïcisée ?

Mes Découvertes

La Société Française
J e suis repartie de la session assez bien édifiée. Elle m’a permis d’entrer dans l’histoire de la France. Dans ce sens j’ai découvert que la France s’est construite lentement à partir de diverses principautés en rivalité et en guerre. Ces diverses principautés se sont ajustées les unes aux autres au fil des siècles et restent encore très marquées par leur nom. Elle est une histoire qui n’est pas totalement achevée, mais continue à se construire avec ses forces et ses blessures.
La France, c’est aussi ses territoires et départements d’Outre -mer. Ses territoires se sont unifiés souvent de manière violente. Les français ne sont pas seulement les "Blancs aux yeux bleus", non, c’est tout un mélange.
Les croisades, la révolution de 1789, la politique de l’école républicaine, le système social, les guerres contre les ennemis communs : les guerres inter-étatiques et mondiales, ont permis à la France de s’unifier.
La France a connu des migrations par vagues selon ses divers besoins, aujourd’hui elle continue encore à accueillir. Cependant, on y trouve aussi des personnes xénophobes.
La France est un pays centralisé où Paris domine dans tous les domaines. Elle est un pays de « droit » et de « liberté ». Cela se dénote aussi fortement par son pluralisme politique. Cependant, les jeunes sont peu intéressés par la politique en elle-même.
Elle connaît aussi le vent de la mondialisation avec des réseaux internationaux, mais elle reste réticente et critique sur le style américain individualiste.
Elle favorise et encourage la vie associative.

En ce moment, elle connaît une crise sociale avec les « Gilets jaunes ».


L’Église de France
L’Église en France est l’image de la société française depuis la révolution de 1789.
Elle a renoncé à se battre contre la laïcité et «  s’est pliée devant l’État et devant l’athéisme  ». Malgré la laïcité omniprésente, omnipotente, l’État accorde et reconnaît le droit de culte. Dans ce sens on y retrouve plusieurs religions et croyances religieuses.
C’est dans ce sillage que l’Église Catholique trouve sa place et peut exprimer sa mission par sa présence agissante.
L’Église catholique est en elle -même diverse : prêtres traditionalistes, traditionnels, progressistes… qui suivre ?.
L’Église de France connaît une forte crise de vocations religieuses et sacerdotales.
Les Familles sont fragilisées : familles recomposées, monoparentales, familles homosexuelles, beaucoup de divorces, beaucoup de célibataires.
Les enfants semblent être absents dans ce langage. Mais une recherche identitaire, une soif de la Parole de Dieu, une quête spirituelle s’y font sentir.

Je suis repartie de cette session pleine d’espérance, car elle m’a donné des outils pour mieux m’y situer et pouvoir rentrer dans les défis de la vie religieuse et de l’Église de France, à savoir : Etre une Eglise qui va à la rencontre.
Oui aller à la rencontre d’un peuple avec son histoire, sa culture, ses cultures. Une rencontre qui se fait et se veut une présence de qualité en Eglise en solidarité avec d’autres. C’est une présence évangélisatrice. Une présence qui porte un regard positif sur les autres. Les attitudes nécessaires qui vont me permettre de vivre cette rencontre sont :
Ouverture, Respect, Accueil, Dialogue,
Ecoute, Humilité, Patience et Persévérance.

L’ambiance de la session fut très chaleureuse et fraternelle entre les participants et les organisateurs et nous en gardons des liens très forts, car nous sommes embarqués dans le même bateau.

Sr Madeleine NGOMBONO, Cté UdJ Poitiers- France.