La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Appel à la vie religieuse > La Culture de la vocation est bien vivante au Canada

Other languages :   en     es  

La Culture de la vocation est bien vivante au Canada

Toutes les versions de cet article : [English] [Español] [français]

En 2018, le conseil d’administration de la NAVFD (National Association of Vocation and Formation Directors) a commandé un projet de recherche intitulé « Les récentes vocations à la vie religieuse au Canada »
Une fois le rapport terminé, il a été demandé aux membres actuels et passés du conseil d’administration d’organiser, dans trois villes du Canada, des groupes de discussion pour « approfondir » le rapport afin de découvrir la « raison de notre espoir ».

Edmonton a été l’une des villes privilégiées pour accueillir un rassemblement qui a eu lieu le 30 novembre, en la fête de St. André. L’Évangile du jour, récit de l’appel des disciples par Jean, a créé un cadre parfait pour notre journée. Après la lecture de l’Évangile, par une jeune Sœur de la Providence, qui a prononcé ses premiers vœux deux semaines plus tôt, nous avons « rompu la Parole de Dieu ». Plusieurs participants ont fait écho de la façon dont la Parole résonnait dans leur cœur, puis nous nous sommes tous unis en chantant avec joie « Dieu m’a choisi ».

L’enthousiasme et l’espérance de la jeunesse des cinq nouveaux profès et professes parmi nous, et la sagesse, l’honnêteté et la perspicacité des personnes consacrées les plus « aguerries », ont rendu l’expérience profondément enrichissante. Notre congrégation était très bien représentée par Ann, Catherine, Hazel, Mariangel et Mary Clare.

Directrice des vocations, Docteure en éthique, accompagnatrice spirituelle et directrice de retraite, Sr. Mary Rowell, CSJ (Congrégation de Saint Joseph du Canada), a animé notre journée.
Sr Marie a écouté attentivement tout ce qui a été dit, en offrant des encouragements au besoin et en nous confirmant dans notre espoir que la vie consacrée a définitivement un avenir au Canada.
A la fin de la journée, elle a réaffirmé notre conviction que Dieu « nous réserve un avenir plein d’espérance », et a invité les participants à nommer ce dont nous avons le plus besoin de la part de l’équipe pour continuer à nourrir l’appel de Dieu à la vie consacrée au Canada.
Voici trois des idées qui ont été partagées :
1) Le soutien financier du conseil d’administration afin que plus de membres, en particulier les plus jeunes, puissent participer à des conférences comme celles parrainées par le conseil d’administration de la NAVFD,
2) Que Sr Marie partage le fruit de cette recherche avec les responsables des Congrégations au cours de la prochaine réunion du CRC (Conférence des religieux/religieuses du Canada)
3) De voir avec le cardinal Gerald Lacroix et le cardinal Thomas Collins afin qu’ils demandent à leurs frères évêques de s’engager avec ferveur à encourager les femmes et les hommes au Canada à sensibiliser leur cœur à l’appel de Dieu à la vie consacrée.

Une participante nous a rappelé avec passion que la voix des pauvres, des personnes en marge de la société, notre « Maison commune », attend la réponse de femmes et d’hommes généreux qui sèmeront les semences de l’amour, de la miséricorde, de la compassion, du pardon, de l’espérance et de la joie.

A retenir du rapport de recherche, que « si vous espérez attirer de nouvelles vocations dans votre institut, considérez ce qui suit :
• Faire de l’animation des vocations une priorité à partir du sommet et s’efforcer d’inculquer une « culture de la vocation » aux membres de l’institut.
• Soyez fidèles au charisme de l’Institut, à la vie communautaire et à la prière communautaire
• Soyez ouvert-e-s au changement. »