La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Nouvelles de la Famille > Enfin une rencontre des soeurs à Bafia

Enfin une rencontre des soeurs à Bafia

Après la célébration des Vœux Définitifs de Sr Rachel, nous les Sœurs de la Réalité Missionnaire du Cameroun, avons débuté notre Assemblée annuelle-mieux encore « notre rencontre des Sœurs »- au Centre Paul VI de Bafia.
Du 9-11 Août 2020, comme les disciples rejoints par Jésus sur la route de Jérusalem à Emmaüs, nous avons vécu une conversation spirituelle, une célébration eucharistique avec renouvellement de notre engagement dans la vie religieuse. Bien sûr, nous avons fait place à la fête.

les professes temporaires avec leurs aînées
Conversation spirituelle en temps de pandémie : « avec les disciples d’Emmaüs » Luc 24

« De quoi discutez-vous en marchant ?... tu es bien le seul étranger résidant à Jérusalem qui ignore les évènements de ces jours-ci. » (Luc ch. 24)

Avec une image choisie sur l’actualité de la pandémie, nous sommes entrées à la suite des disciples d’Emmaüs, dans une conversation spirituelle pour écouter ce que nous avons vécu chacune, ce que le monde entier a vécu. Voici une brève remontée de nos partages.

De son origine et sa présence si loin de nous, en Chine à son arrivée dans notre pays, le COVID 19 a provoqué :

  • l’arrêt brusque des activités,
  • la fermeture immédiate des églises et autres lieux de culte,
  • l’annulation des projets et rencontres : le Chapitre général de Congrégation, la célébration des vœux perpétuels de Sr Rachel…
  • la panique générale devant le confinement obligatoire ; la méfiance entre les personnes et même entre nous, la peur de contaminer ou d’être contaminée,
  • le chômage par ci et l’insécurité par là,
  • les personnes atteintes d’autres maladies ne vont plus dans les hôpitaux par peur d’être contaminées.



Devant ces souffrances, pour ne pas sombrer dans le stress, et attraper d’autres virus que le Covid 19, les unes les autres ont mis à profit le temps de confinement :

  • fabrication des sacs, des cartes de vœux et autres bricolages,
  • rangement des placards et autres lieux de la maison,
  • activités dans les champs et le jardin …
    sans oublier le retour à l’essentiel avec :
  • des temps plus intenses pour la prière et les lectures spirituelles,
  • la solidarité à travers les échange de vie en communauté et entre les Réalités Missionnaires de notre Congrégation.



Peu à peu la joie revient :

  • devant le nombre croissant de guéris
  • la découverte d’un traitement à Madagascar et de celui de Mgr Samuel KLEDA, Archevêque de Douala-Cameroun et phytothérapeute.



« Esprits sans intelligence (…) alors leurs yeux s’ouvrirent … »

Nous avons posé un regard de foi, pour donner un sens à cet événement et percevoir au-delà des souffrances et des échecs de l’homme, le passage de Dieu dans notre histoire.

Le monde dont nous rêvons après la Codiv 19 :

  • Un monde qui craint Dieu, où se vivent la foi, le courage, la patience, la prudence
  • Un monde plus fraternel, plus solidaire surtout envers les plus démunis,
  • Un monde plus responsable qui valorise la pharmacopée locale…



Jésus avec nous aujourd'hui A la chapelle, nous avons célébré Jésus qui nous rejoint sur notre route aujourd’hui

Nous avons présenté au Seigneur toutes nos souffrances et celles de l’humanité.

Nous lui avons rendu grâce pour les joies reçues.

Et dans l’abandon et l’espérance, nous nous sommes remises à lui,
le Père de Miséricorde et de bonté,
nous et le monde entier.

Marie-Edwige, Cécile, Odile et Pulchérie renouvellent leurs voeux.

Le 11 au soir, au cours de la célébration Eucharistique présidée par l’Abbé Alain Christian MBEKE, nos Sœurs, Cécile MARGASSING, Marie Edwige OBIOYO, Pulchérie GUEDIANG et Odile MAÏBASSO, ont renouvelé leurs Vœux ; moment important de leur cheminement où elles ont redit leur « OUI » à Jésus Verbe Incarné, dans la Congrégation des Sœurs Ursulines de Jésus.

Et nous avons rendu grâce avec Sr Jeannette ADONDOMA, pour ses 25 ans de fidélité au Seigneur dans notre famille religieuse.
Sr Jeannette, notre Conseillère Déléguée pour le Cameroun, s’était trouvée confinée à Paris pendant de longues semaines... Cette fête était donc un moment très important pour nous toutes .

Nous avons terminé notre assemblée par un repas festif et par une soirée récréative dont voici quelques photos.

Sr Jeannette et Sr Marie-Josèphe, sa maîtresse des novices il y a 25 ans

Enfin des pas de danse

Marie Edwige, UDJ, pour la Réalité Missionnaire de Cameroun