La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Oecuménisme et dialogue inter-religieux > A Edmonton : du conflit à la communion

Other languages :   en  

A Edmonton : du conflit à la communion

Prière Commune entre Luthériens et Catholiques pour la commémoration de la Réforme en 2017

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Dans la Cathédrale Anglicane des Saints Anges à Edmonton dont l’évêque est Jane Alexander, Sœur Mary Clare Stack et Sœur Catherine Grasswill ont participé à la Grande Prière œcuménique du 30 octobre 2017.

Cette célébration œcuménique vécue pour les 500 ans de la Réforme a été rythmée par les chants de l’assemblée qu’entraînait une cinquantaine de choristes.

La prière a commencé par une demande de Pardon, puis le partage de la Paix. Puis nous avons écouté la lecture de l’Evangile selon St Jean au chapitre 15, 1-15


« Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage. Mais vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite. Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi. Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. »

Après les commentaires de l’évêque Larry Kochendorfer pour l’Eglise Luthérienne et de l’évêque Richard Smith pour l’Eglise Catholique, les communautés, par l’intermédiaire de leur évêque respectif, se sont engagées sur les cinq impératifs donnés par Commission luthéro-catholique romaine sur l’unité.


• Premier impératif : catholiques et luthériens devraient toujours se placer dans la perspective de l’unité, et non du point de vue de la division, afin de renforcer ce qui est commun, même si les différences sont plus faciles à voir et à ressentir.
• Deuxième impératif : luthériens et catholiques doivent continuellement se laisser transformer par la rencontre de l’autre, et par un témoignage de foi des uns à l’égard des autres.
• Troisième impératif : catholiques et luthériens devraient s’engager à nouveau à chercher l’unité visible, à en étudier ensemble les étapes concrètes, et à tendre sans se lasser vers ce but.
• Quatrième impératif : luthériens et catholiques devraient ensemble redécouvrir la puissance de l’Évangile de Jésus-Christ pour notre époque.
• Cinquième impératif : catholiques et luthériens devraient ensemble témoigner de la grâce de Dieu en proclamant l’Évangile et en se mettant au service du monde.
La Prière Universelle a élargi les intentions de l’assemblée présente en demandant à l’Esprit Saint que chaque communauté soit animée par la faim et la soif de l’Unité partout où elles sont et qu’elles soient actives dans la défense de la dignité humaine.

Pour marquer leur désir d’avancer dans leurs engagements, les trois évêques ont apposé leur signature à ce document oecuménique. Et c’est ensemble qu’ils ont donné la bénédiction finale.

Après ce temps fort de communion, une boisson chaude et des petits gâteaux attendaient ceux et celles qui voulaient mieux faire connaissance et rencontrer des frères des sœurs des autres confessions.