La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Fils de Marie Immaculée > Nos lieux de mission > Antilles > Dans l’île de La Dominique au coeur d’un cyclone

Dans l’île de La Dominique au coeur d’un cyclone

Le cyclone Maria a rencontré de plein fouet l’île de la Dominique.
Le P. Michel Favalier, FMI, sur la côte-est de l’île, a vécu son passage. Quatre jours après, il réussit à faire passer une lettre et raconte.

ROSALIE, 22 Septembre 2017

A Rosalie, comment avons-nous vécu ce drame ? Dès le début, ma porte de chambre ayant été bloquée par le vent, j’ai essayé de la débloquer… mais la serrure a claqué, alors j’ai passé mon temps à pousser la porte le plus fort possible contre le vent, qui soufflait de plus en plus fort avec les pieds dans l’eau ! (ce qui ne m’allait pas du tout.) Le ciel était un vrai feu d’artifice avec des trombes de pluie. Puis, après 2 heures 1/2, ce fut le calme ... J’ai cru pouvoir enfin être plus relax, mais ça recommencé de plus belle et j’ai compris que nous étions dans l’œil du cyclone avec les vents maximum, venant dans la direction opposée ! encore 2hl/2 de lutte contre le vent, appuyé derrière ma porte ! Peu à peu, le calme est revenu ! Etre dans un tel cyclone la nuit est encore plus stressant, car on ne voit rien du tout de ce qui se passe… mais en ouvrant les yeux le lendemain matin, on ne peut pas croire qu’on est dans le même lieu !

Notre maison a tenu bon et la toiture est restée. Le plafond, lui, est en charpie. Les fenêtres des salles de bain sont parties ainsi qu’un des grands panneaux de la véranda... Tout l’étage était inondé bien sûr et presque partout en bas !
Le garage, gueule ouverte, face au vent, a perdu sa belle toiture neuve, mais nous avons pu dégager les débris et sortir les deux voitures en bon état, avec des dégâts minimum. Une partie de la toiture, au-dessus du générateur, est restée sur place et nous avons pu finalement faire démarrer le générateur, qui nous permet de maintenir les congélateurs en bonne situation pour le moment, quelques heures par jour, pour économiser le fuel !

Au Centre de Retraite la toiture a résisté, mais plusieurs fenêtres sont parties je ne sais où et les deux petites portes ont été arrachées… bien sûr, de l’eau partout et les feuilles d’arbres en tapis sous les pas. Les feuilles en plastique entre les deux bâtiments sont bien sûr en miettes…

Notre service d’eau particulier ? La première chose que l’on voit, c’est que les huit réservoirs sont partis de leur base et nous supposons que la ligne doit être en fort mauvais état et les prises d’eau à refaire, mais pour y avoir accès c’est une autre affaire, car il doit y avoir des arbres cassés ou arrachés un peu partout !

Donc, ça pourrait être pire pour nous et c’est bien pire pour l’ensemble des gens et c’est une catastrophe pour la Dominique qui est comme rayée de la carte. Il faudra des mois et des mois avant que l’électricité, le téléphone, l’eau, internet et TV soient de nouveau en état de marche... Les routes sont très très affectées, coupées par les arbres et les glissements de terrain. Je n’ai pas pu avoir de nouvelles de Louis Vrignaud qui est à la Plaine, car toutes les communications sont anéanties.... Nous ne savons pas combien il y a de morts ...une personne à Grand Fond ?

Voilà ce que je pouvais dire en ce jour, quatre jours après le passage de Maria. J’espère pouvoir faire partir cette lettre d’une façon ou d’une autre le plus tôt possible. Merci de la faire circuler aux familles et aux amis, en attendant d’autres nouvelles. Le moral est bon, mais la vie ne va pas être facile encore pendant quelque temps ! Merci de votre amitié et de vos prières et merci pour votre aide.

Un mois et demi plus tard, 13 nov. 17, enfin un autre message.

Bonjour à tous ! Nos dernières nouvelles datent d’un mois déjà et je sais que vous voudriez en savoir un peu plus, alors, sans ordre précis, je vous livre quelques informations.
Lors de mon courrier précédent je disais n’avoir aucune nouvelle de Louis Vrignaud à la Plaine, à ce moment- la. Louis va bien et il est important que sa famille et ses amis le sachent. L’église de La Plaine n’a pas trop souffert mais le presbytère lui, a dégusté .Toiture envolée, plafond envolé et écrasé, fenêtres brisées et tout à l’intérieur saccagé, meubles, livres, matériel de bureau, cuisine, chambres ...noyés sous des trombes d’eau ...Seuls les murs témoignent de la présence de ce qui fut le presbytère. Je répète : Louis va bien et a une petite chambre au sous-sol et aussi une chambre ici à Rosalie, quand il veut. Le travail sur le presbytère est considéré comme prioritaire au moins pour une amélioration temporaire avant le définitif.

L’aide internationale est bien présente et de diverses manières Des centaines et des centaines de bâches pour remplacer les toitures envolées, beaucoup d’alimentation de toutes sortes (surtout conserves et nourriture sèche, riz, macaroni, pois, lentilles, etc ...) et autres objets usuels. Personne ne peut dire qu’il n’a pas été aidé. lci à Rosalie nous avons notre part, d’autant plus que deux de nos chambres du bas ont servi d’entrepôt au début et maintenant encore pour tout ce qui est alloué à la paroisse par les organisations catholiques ...Nous manquons un peu de viande et de poisson, de légumes et de fruits frais mais nous n’avons pas mauvaise mine et le moral est toujours comme il faut.

A Rosalie nous avons fait des progrès dans notre service d’eau et j’espère que l’eau coulera bientôt à la maison. Le problème est de trouver ce qu’il faut. Accès très limité à Roseau pendant presque un mois pour faire le nettoyage etc ...Tous les magasins sont restés fermés pendant presque un mois et certains ne réouvriront pas .. rien à acheter et rien à vendre ....des semaines sans dépenser ! Cela fait tout drôle ...mais ca ne fait pas avancer les affaires. Les écoles les moins détruites ont recommencé a recevoir les écoliers. C.est le cas pour Grand Fond mais pour les trois autres écoles de la paroisse, Il faudra encore attendre. Ici, les fils électriques et téléphoniques sont toujours à terre et en travers de la route. La prudence est de mise pour la conduite et heureux ceux qui ont des 4x4, en certains endroits. Après une longue panne nous avons pu remettre le groupe (générateur en marche mais trop tard pour tes produits congelés qui ont fait quelques heureux. Il paraît que les relais pour la téléphonie sans fil vont bientôt fonctionner, mais pour le moment c’est muet...

Surtout ne vous tracassez pas pour nous. Il y a des signes encourageants dans la nature : quelques jeunes branches poussent sur certains arbres, et les plantes basses reprennent vie mais certains arbres, en trop grand nombre restent figés parmi tous ceux cassés ou déracinés. Nous allons reconstruire la belle Dominique et dans quelques années nous espérons qu’elle sera presque aussi belle qu’avant la visite de Maria.

Je devine que certains d’entre vous avez déjà fait un don en notre faveur et je vous suis reconnaissant. Vous avez encore le temps, car comme je le disais plus haut, il faut attendre qu’il y ait quelque chose à vendre pour pouvoir acheter ....
Je vous embrasse et vous envoie un petit rayon de soleil de La Dominique

Michel,
de la Dominique