La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Ursulines de Jésus > Nos lieux de mission > France > Chavagnes et Vendée

Chavagnes et Vendée

Vous les trouverez à CHAVAGNES en PAILLERS, MONTAIGU, la ROCHE SUR YON, MOUILLERON- ST -GERMAIN et ST JEAN DE MONTS.

Chavagnes
« LIEU-SOURCE » de la Congrégation !

Vingt sœurs de 76 à 95 ans, venues d’horizons différents, vivent à Chavagnes, « LIEU-SOURCE » de la Congrégation.
C’est la communauté Notre Dame.

Toute la communauté Notre-Dame
au grand complet !


Elles essayent de vivre dans la joie leur mission commune : " l’Accueil "
Accueil des sœurs convalescentes, en repos ou de passage.

« Poussées par l’Esprit de Jésus Verbe Incarné »
- à l’écoute de la Parole,
- ouvertes au monde, à l’Eglise,
- solidaires de la mission de chacun et chacune,
- dans l’amour fraternel et la prière.

* N’hésitez pas à franchir la porte !
Toute personne est la bienvenue ! "


Chavagnes - Communauté Samarie

Huit Sœurs forment la Cté Samarie : Cécile, Thérèse, Marie-Thérèse, Annick, Marie-Madeleine, Marie-Eliane, Radégonde arrivée en août et Jacqueline en septembre 2017.

Nous voici toutes les huit de la communauté "Samarie"

Nous essayons d’être une présence d’Eglise sur la commune de Chavagnes et le relais paroissial Louis-Marie Baudouin.

Nous avons divers engagements :
- Secours Catholique
- ACAT
- Adoration à la paroisse
- Groupe du Rosaire
...
A la Maison-Mère nous partageons l’animation de la liturgie avec la Cté Notre-Dame et parfois des moments de détente avec elles.

*Nous essayons de vivre d’une manière fraternelle :
" La Communion dans la diversité."*



Chavagnes - Communauté Nazareth

Notre communauté, également implantée sur notre lieu de fondation, est appelée à vivre d’une façon toute particulière
l’ACCUEIL des Sœurs à Chavagnes, suite à la fermeture du Centre spirituel le 30 juin 2014.

Chacune est également appelée à mettre ses dons et capacités au service des Sœurs.

Nous sommes quatre Soeurs dans notre communauté de Nazareth : Aleth, Bernadette, Carmela et Marie-Henriette.
Carmela, tout récemment arrivée parmi nous est de nationalité italienne.

Les quatre de la Cté " Nazareth"
De g. à dr.
Marie-Henriette, Aleth, Carmela et Bernadette


Ensemble nous cherchons à vivre :

- La proximité avec le personnel de notre Maison-Mère,
- Le service près des Sœurs de la maison du Sacré-Cœur,
- Et à être proches des Sœurs ou de toute personne de passage à Chavagnes.

* Nous voulons que chaque Sœur se sente heureuse de venir se ressourcer à Chavagnes, notre lieu de Fondation à toutes et à chacune !

* Nous voulons qu’elle s’y sente bien et"chez elle"

* Nous cherchons à mettre l’accent sur un accueil simple, inconditionnel et surtout très fraternel.







Chavagnes - Communauté de La Sicaudais

Notre communauté de la Sicaudais est située face à la Maison Mère. Ancienne Maison Provinciale, elle est encore la résidence secondaire de la Déléguée Générale de France, Sr Dominique Benhaddou. C’est aussi le lieu du secrétariat pour la France.

Nous sommes trois Sœurs :
Odile venue nous rejoindre après la fermeture de la communauté de Cerisay en août 2017,
Danielle et Philbert-Marie.

Nous trois de la Cté de la Sicaudais :
de g. à dr : Philbert-Marie, Odile et Danielle !

Nous voulons être Présence Missionnaire par :
- le témoignage d’une vie fraternelle
- l’accueil
- et le service de Congrégation.

Notre porte est ouverte pour l’une ou l’autre sœur qui cherche un temps de tranquillité et de repos.

* Services à la Maison Mère,
* Visites au Sacré Cœur,
constituent notre petite participation à la vie de la Congrégation.




Chavagnes - Communauté du Sacré-Cœur

A Chavagnes,
la maison du Sacré-Coeur

La communauté du « Sacré-Cœur »
fait partie de l ’EPHAD, Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes dirigé par un laïc, géré par l’ Association Charlotte Gabrielle Ranfray.

Le conseil d’administration au grand complet




Nous sommes une communauté de 46 sœurs
animée par une équipe de cinq sœurs,

Nous voici toutes les cinq :
de g à dr : Jeanne, Bernadette, Marie-Reine,
Marie-Thérèse et Marie-Hélène


Nous partageons la vie de 34 laïcs et d’un frère FMI. Plus de 40 laïcs salariés interviennent dans la maison.

Une grande partie de la Cté rassemblée.

Et voici le vis à vis !




La chapelle est au centre et les prières communautaires rythment les journées.

A la chapelle, toutes réunies pour la fête des Srs jubilaires







Chaque mois, nous célébrons les fêtes et anniversaires et chaque année nous fêtons nos jubilaires.

Jour de fête et de joie !
Bravo pour les "fêtes et les anniversaires "




De nombreuses animations sont organisées et nous y participons joyeusement.

Toutes bien concentrées pour le jeu !


- lotos

A qui le tour de jouer ?


- galette des rois,

Tout le monde à la fête...


- kermesse...

Et que celle-ci commence !




Comme toutes les Ursulines, « pierres bien vivantes » malgré et avec nos fragilités, nous sommes appelées à construire la communauté, bien décidées à prendre les moyens d’être " missionnaires jusqu’au bout."

"Il fait bon vivre chez nous !"

Magnifique coucher de soleil,
au-dessus du Sacré-Coeur !




Montaigu

Montaigu, 5098 habitants en 2016, est une petite ville coquette, agréable qui offre de multiples services, les associations sont très nombreuses… Il y fait bon vivre.
40% de la population a moins de 30 ans.
Dans notre rue passent des centaines d’enfants, de jeunes, des enseignants en grand nombre, en raison de la proximité des établissements scolaires.

Notre Communauté est composée de six Sœurs :

Belle communauté rassemblée :
Au premier plan de g. à dr : Maryvonne, Jeannine, Thérèse et Marie-Jo.
A l’arrière plan de g. à dr : M-Agnès et Marie


Notre mission est d’abord "PRESENCE"
Chacune de nous participe à sa manière à des services de congrégation, des mouvements d’Eglise sur la paroisse, à des engagements divers :

- Liturgie
- SEM : Service Evangélique des Malades
- ACF : Action Catholique des Femmes
- MCR : Mouvement Chrétien des Retraités
- CCFD :Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement
- Permanences au presbytère
- Secours Catholique (groupe convivialité, accueil)
- Soutien scolaire
- Visites à des personnes seules en maison de retraite ou à domicile

C’est dans cette vie toute ordinaire que nous essayons de vivre le charisme de la Congrégation.
" Un jour du temps Dieu s’est fait homme pour être proche de tous."
C’est à sa suite que nous essayons de marcher.


Saint Jean de Monts




N ous sommes une communauté de treize sœurs,
située près de l’église au cœur de la commune, dite station balnéaire de Saint Jean de Monts.

Ensemble, nous sommes appelées à vivre la vie fraternelle à travers l’aujourd’hui et le "ici" , à la suite de Jésus Christ Fils Bien Aimé du Père.

Le "NOUS"à construire qu’il soit : communautaire, missionnaire et solidaire passe par des moyens simples :
- tisser des liens en allant à la rencontre,
- soigner le temps de la prière personnelle et communautaire,
- valoriser toute personne dans un donner et recevoir.

Par Marie, notre mère, nous confions au Seigneur les diversités des chemins rencontrés et celles des écoles spirituelles des chercheurs de Dieu.



Chacune s’investit selon son âge et reçoit la grâce de l’Esprit pour le bien de sa communauté et le lieu de son insertion.


La belle communauté des "treize"
toutes ensemble réunies !

Mouilleron en Pareds

D’où vient ce nom ?

Mouilleron, colline boisée, couronnée par des moulins tiendrait sa dénomination du latin « mollaria » et signifierait endroit humide,… et donc des sources qui y coulent.
Une mouillère est une partie de champ humide et un mouilleron est une petite mouillère.
En « Pareds » signifierait pays des hauteurs. (Bulletin municipal de septembre 2014)
Mouilleron-en-Pareds, bourg vendéen en plein cœur du bocage, commune rurale de 1 444 habitants, a connu ses heures de gloire avec d’illustres personnages :

-  Clémenceau
- de Lattre de Tassigny
- Charles Louis Largeteau,
astronome, dont les maisons natales sont toujours visitées.

Mouilleron est un bourg coquet, bien entretenu avec une boulangerie-pâtisserie, un petit commerce « Vival », une pharmacie, un dentiste mais qui ne prend plus de client, un cabinet médical avec deux médecins : une dame de 76 ans et un monsieur très proche de la retraite, une usine « Fleurry Michon » qui donne du travail aux mouilleronnais.
Notre maison est grande, c’était autrefois une école. Notre communauté est composée de cinq soeurs :

- Marie Jo arrivée en 2013
- Bernadette en 2014
- Marie- Josèphe en 2014
- Marie-Pierre en 2015
- Simone en 2016

Nous cinq :
Au premier plan : Marie-Pierre, Simone et Marie-Jo,
A l’arrière plan : Bernadette et Marie-Josèphe
Nous avons été envoyées pour être une « petite présence missionnaire » au milieu d’un peuple, et qui dit présence dit : accueil – écoute – attention – proximité...

Nous rejoignons les unes et les autres des personnes âgées, malades, des personnes souffrant de solitude, deux d’entre nous sont plus sensibles à la réalité des migrants.

Notre maison est ouverte pour des temps de prière, nous avons une grande chapelle, des réunions, des partages autour d’un repas.

La Roche Sur Yon

Nous habitons à la Roche-sur-Yon avec les avantages d’une petite ville pleine de dynamisme avec ses 50 000 habitants. Nous avons aussi l’impression d’être à la campagne puisque, pour le bonheur des promeneurs, les petites routes d’autrefois bordées de chênes traversent le quartier jusqu’au ruisseau l’Ornay.

Nous sommes tout près de l’école St André et de la maison de retraite St André où Madeleine et Claire rejoignent des paroissiens du Service Evangélique des Malades et les nombreux résidents fidèles à la célébration eucharistique du vendredi. Une fois par mois, elles bénéficient toutes les deux, des après-midi Evangile selon St Jean, animées par un laïc de la paroisse.

Avec les protestants, Huguette participe régulièrement aux Maisons de la Parole. Elle se réjouit de continuer l’étude de la Bible avec l’apport de la tradition juive. Et le groupe local ACAT (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture) peut compter sur elle.

M.Thérèse a découvert la mosquée de la Roche inaugurée en 2011. C’est là, qu’ont eu lieu deux après-midi « Dialogue pour la paix » autour d’Abraham, puis de Joseph et ses frères. M.Thérèse et Huguette ont fort apprécié l’après-midi vécu dans une salle paroissiale de Ste Thérèse : Musulmans, Juifs et Chrétiens et même une bouddhiste ont partagé leur expérience du chemin vers le pardon.
A l’Antenne Educative du Roc, M.Thérèse a rejoint les nombreux bénévoles qui aident les étrangers pour l’apprentissage du français. La paroisse a pris l’habitude de « table ouverte » avec des frères et sœurs venus d’ailleurs et accueillis pour certains dans des familles en attendant de trouver un logement à eux.

Chaque fois qu’elle le peut, Marie-Thérèse Bernard, laïque associée, vient prier avec nous le soir. L’entraide fraternelle que nous vivons au gré des évènements nous donne force et courage pour « consentir à l’imprévu de Dieu » avec ses relations non choisies.


M.Thérèse et les soeurs de la communauté : Claire, Huguette, Madeleine et M.Thérèse