La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Nouvelles de la Famille > Archives > Voeux festifs au Sacré-Coeur

Voeux festifs au Sacré-Coeur

Jeudi 18 décembre 2008
Mais non, ça n’est pas un groupe folklorique breton qui est venu offrir ses voeux aux sœurs du Sacré-Cœur et leur danser « Jean Petit qui danse ». C’est bien le personnel féminin de la Maison qui s’est mis en grande tenue pour la circonstance : à chacune sa robe avec un sac poubelle noir, sa collerette et son tablier en dentelle avec un napperon en papier ; quant à la coiffe bigoudine, elle est confectionnée avec une bouteille en plastique entourée de napperon en papier dentelé.
Dans cette ambiance de fête, Anne Coutaud a présenté ses vœux au nom de ses collègues, "dans la joie de se rencontrer tous ensemble dans un même lieu, pour marquer le temps de Noël et de la Nouvelle Année".

M. Marty, directeur a pris la parole :
"Je souhaite, comme c’est dorénavant une coutume, adresser mes vœux les plus sincères pour une excellente année 2009 à toutes les personnes ici présentes, en particulier, à la
Communauté et aux résidents de la Maison du Sacré Cœur, à Sr Françoise Oger et son
Conseil, à Sr Marie Agnès Boutin ainsi qu’à Sr Christine et son équipe qui m’accompagne au quotidien.
Mes remerciements et mes souhaits de réussite et d’épanouissement vont aussi aux
professionnels de l’établissement, sans lesquels un véritable accompagnement de nos Sœurs
aînées et résidents ne serait pas possible et dont je reconnais le dévouement et la
disponibilité. A nouveau et pour conclure, je vous souhaite une belle et heureuse année 2009.

Sœur Christine a rappelé le défi relevé ces derniers mois grâce à la bonne volonté de tous :
"L’année 2008 a vu la fin des travaux et la mise en place d’une nouvelle organisation. Cela a entraîné un changement des habitudes et demandé un certain temps d’adaptation pour vous et pour nous. Je veux vous dire merci parce que ces changements se sont faits progressivement, sans trop perturber la vie ordinaire des personnes.
Nous voulons que notre maison soit un lieu où il fait bon vivre. Je crois que vous y contribuez par votre compétence, votre attention aux personnes, votre patience, vos gestes de délicatesse en particulier près des personnes plus dépendantes, à la salle à manger notamment, à l’occasion d’un décès.
<
Pour l’année 2009 , je vous souhaite une plus grande collaboration entre nous.