La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Laïcs > Partage de vie > Rencontre nationale de la Famille de l’Immaculée, à Madagascar

Rencontre nationale de la Famille de l’Immaculée, à Madagascar

« Famille de l’Immaculée qui prend soin et construit la maison commune » : c’est le thème de l’assemblée nationale Famille de l’Immaculée de Madagascar qui s’est réunie du 27 au 31 août 2017, à Antsirabe 2017.

Cette assemblée a réuni 170 personnes issues des différents lieux où sont implantées les Communautés des sœurs Ursulines de Jésus : Antananarivo, Antsirabe, Soavinandriana Itasy, Miarinarivo, Ijely, Mahabo, Analaiva.
Cette fois-ci, la présence des Jeunes et des enfants était très importante.

Le dimanche 27 août est le jour d’arrivée, de tous les côtés de l’île. Les derniers arrivaient sur le lieu vers 1 heure du matin du lundi 28 août, c’était le groupe d’Ijely. Moment de retrouvailles et de connaissance mutuelle des unes et des autres.

Lundi 28 août : temps de partage
La journée a commencé par la messe d’ouverture animée par le groupe de Mahabo.
Après la messe c’est l’accueil mutuel en rejoignant rejoint la salle de réunion par une procession de chaque groupe, portant leurs baluchons : renfermant le nom de groupe, leurs attentes et souhaits attendus de la rencontre Nationale et leur nombre. La transmission des orientations du Groupe Moteur a ouvert le partage de ce jour.
L’après- midi était consacré pour le partage de vie de chaque groupe, sur les réalités de la Famille de l’Immaculée dans les différentes lieux d’insertion.
Le message du noyau a clôturé le partage de ce jour.

Mardi 29 août : Pèlerinage au centre spirituel des Missionnaires de la Salette à Antsahasoa Antsirabe.
Le Père Jean Pierre, Missionnaire de Notre Dame de la Salette, est demandé pour nous parler sur l’Encyclique du pape François. « Laudato Si » commentant la création citée dans la livre de la Genèse. Il ressort des différents développements du père Jean Pierre que Dieu confie à l’homme de continuer ses œuvres de créations. Hélas, en voyant la dégradation de l’environnement aujourd’hui dans le monde et surtout chez nous, nous pouvons dire que chacun de nous, nous avons notre part de responsabilité dans la sauvegarde des biens communs. La conférence est suivie d’un temps de méditation et d’un temps de célébration de la Réconciliation.

Après le repas, les pèlerins se sont mis au travail de groupe, (les adultes ensemble et les jeunes à part), pour discuter sur le concept de conversion et sur les aspects urgents de la vie à Madagascar qui nous demande une réelle conversion.

Mercredi 30 août : - Temps de formation sur l’Ecole du Verbe Incarné selon l’insistance du Père Louis Marie Baudouin, par sœur Marie-Jeannette Razafisoa, conseillère générale déléguée pour la réalité Madagascar. C’est un programme qui engage toute la vie : nous mettre à l’école de ce Fils bien aimé du Père en tant que fils et filles bien aimés de son Père. »
- Travail sur les points à approfondir pour les trois ans à venir.
- Pendant la célébration qui a clôturé cette formation, une cinquantaine de membres de la Famille de l’Immaculée qui désirent suivre une formation en vue de se préparer à un engagement dans la famille de l’Immaculée, se sont avancés pour dire à haute voix leur demande. Ils ont reçu une médaille pour signifier que si nous voulons rentrer dans l’école du Verbe Incarné il faut prendre Marie le disciple parfait du Verbe Incarné, pour nous aider.
- L’après- midi : après un temps libre pour découvrir un peu la ville, l’assemblée a été agrémentée par un temps festif très bien préparé par chaque groupe (adulte et jeune). Chaque groupe a montré sa créativité en prenant le thème de la rencontre : « Famille de l’Immaculée, de la maison commune » cela était présenté soit par les danses, les chants, les poèmes, sketch.

Jeudi 31 août : clôture de l’Assemblée
Une partie de la matinée a été marquée par le feedback des travaux de réflexion de chaque groupe d’insertion et des petits groupes pendant les trois jours de l’assemblée, ainsi que les convictions à vivre et à approfondir.
Avant de nous quitter, c’était l’évaluation de la rencontre et le choix de lieu pour la prochaine assemblée. Soavinandriana Itasy ayant plus de choix est maintenu pour la prochaine assemblée Nationale en 2020.
Nous avons terminé la rencontre par une prière au Verbe Incarné, qui nous appelle et nous envoie au milieu des siens.

NOUVEAU !

Un groupe d’enfants a réfléchi puis rapporté son travail à l’assemblée.
Ils ont demandé que le « groupe enfant » soit reconnu dans la Famille.