La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Nouvelles de la Famille > Rencontre de l’Equipe internationale de la Famille de l’Incarnation

Other languages :   es  

Rencontre de l’Equipe internationale de la Famille de l’Incarnation

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Cette rencontre s’est déroulée à Chavagnes du 10 au 15 août 2013

L’Equipe internationale de la Famille, qui s’appelle aussi « groupe moteur », a rassemblé une quinzaine de délégué-e-s des différentes branches de la Famille en Amérique, en Afrique et à Madagascar ainsi qu’en Europe.
Chaque délégué-e avait apporté dans ses bagages toute une récolte moissonnée dans les groupes de son pays. Le Semeur avait semé et des semences étaient tombées sur de bonnes terres, mais d’autres étaient aussi tombées dans des endroits pierreux (Mt 13, 1-8).
La première partie de la rencontre s’est donc passée à rendre grâce pour les fruits récoltés, à mieux repérer les pierres qui sont sur le chemin et surtout entendre les appels pour de nouvelles semences.

La récolte ...les semences qui ont donné du fruit...

Le Semeur

Les rencontres nationales qui se sont déroulées dans chaque pays ont été des lieux de croissance dans le sentiment d’appartenance à une même famille et de connaissance entre les membres des divers groupes. Elles furent aussi des occasions de formation.

Les rencontres en petits groupes où se partagent la vie, la foi, la Parole, avec une grande profondeur,
sont « vivantes », avec un rythme périodique de rencontres. Ce sont des lieux d’approfondissement de la spiritualité, avec les écrits des fondateurs, les "portes d’entrée". Des lieux où se créent des liens d’amitié, de solidarité et d’aide mutuelle, où se sont développés une sensibilité sociale et un engagement avec les pauvres, où un engagement ecclésial se vit, dans la paroisse, le diocèse...


Les groupes ont développé diverses activités : retraites, convivialités, neuvaines, actions de solidarité, célébrations du 25 mars et du 8 décembre, conférences...

Des semences "originales", propres à certaines terres, ont été aussi découvertes : Groupes d’enfants les "Verbitos", au Chili, une fraternité de jeunes a commencé à Caracas.

Un groupe d’ "associés", reliés à une communauté religieuse, est né en France.

Le pèlerinage des groupes de UK/IR à Chavagnes a été vécu comme une expérience spirituelle ; là, « nous nous sommes sentis davantage membres de la Famille »…

Mais les difficultés n’ont pas manqué non plus…


Les distances entre les groupes et le manque de ressources économiques pour les déplacements
rendent difficiles les rencontres.
Le fonctionnement du site internet incarnationweb.org est insuffisant soit par manque de réseau dans le pays mais aussi par manque d’activité pour le mettre à jour et envoyer des articles.
Il manque aussi, pour certains groupes qui se lancent, un projet de formation …

Pour que croissent de nouvelles semences sur nos terres...
Vivre l’amour de Jésus Verbe Incarné et l’humilité des missionnaires.
Partager notre trésor avec les jeunes, les enfants et les inviter à faire partie de la Famille de l’Incarnation.
Introduire la spiritualité de l’Incarnation dans la vie.
Multiplier les gestes concrets de solidarité, participation et générosité.
Favoriser la communication à tous les niveaux...
Un plan de formation, qui soit un itinéraire, qui indique des étapes, stimulant pour progresser...

Journée de réflexion et de formation

Sr M-P Cecchi

Srs Marie-Pierre Cecchi et Jeanine Barbot nous ont mis à l’écoute de nos

Sr J. Barbot

fondateurs : le P. Baudouin et le P. Pécot, tous deux « passionnés par la mission à la suite de Jésus, le missionnaire du Père ».

Tous deux étaient bien des hommes de leur temps, et comme aujourd’hui, ce ne fut pas un temps facile... "Nous entrons dans une ère nouvelle, disait LMB, , prenons le siècle comme la révolution l’a engendré... ".
Tous deux étaient des Missionnaires infatigables et des éducateurs : " Vous donnerez de bons fruits seulement si vous êtes unis à Jésus et entre vous, sinon tout sera fatigue inutile... Aimez votre peuple... parlez toujours bien d’eux et surtout, aimez beaucoup les pauvres... »
Ils nous ont laissé les empreintes de leur expérience spirituelle dans leurs écrits. Approchons-nous d’eux pour découvrir notre propre chemin.

P. A Gagnié

Le P. Antoine Gagnié nous a ensuite aidés à recevoir l’appel aujourd’hui de l’Église à l’évangélisation...
Il nous rappela un document majeur de l’Église universelle sur l’évangélisation, peu après le Concile, document qui vaut la peine, encore aujourd’hui, d’être lu et partagé : « Evangelii Nuntiandi » de Paul VI. Le P. Gagnié nous proposa trois attitudes pour affronter aujourd’hui, le défi de l’évangélisation :
proximité – visibilité – crédibilité …

Alors pour nous aujourd’hui…

Quels seraient les accents, les insistances, à la lumière de nos fondateurs, pour renouveler notre ardeur missionnaire et nos engagements ?
Le riche partage qui suivit fut travaillé en un document d’ORIENTATION. Ce document a été approuvé par tous les délégué-e-s et est envoyé aux équipes d’animation de chaque pays pour qu’elles élaborent leurs projets, plans d’action, de formation, leurs priorités pour les deux prochaines années.

Notre rencontre a aussi pris le temps de réfléchir à la structure de notre Famille, et aux moyens de communications entre nous, le site incarnationweb.org, la revue En Famille, nos finances, les besoins de formations…
Une semaine laborieuse à travailler notre champ. Nous partons avec le cœur content et enrichis de tout le vécu et partagé. Nous allons avec joie et espérance, convaincus que notre charisme est notre trésor et nous sentant plus frères et soeurs...|

Les participants de la rencontre
Des orientations


Membres de la famille de l’Incarnation, nous voulons renouveler notre enthousiasme missionnaire et, comme nos fondateurs, laisser notre coeur brûler de la passion de l’Evangile pour l’offrir au monde.
Nous savons que ce feu missionnaire est un don qu’ils ont reçu.
C’est Jésus qui est le “Missionnaire du Père”, par la force de l’ Esprit.
Seul, ce dynamisme spirituel peut allumer en nous cette même passion. Une passion qui se fait inventive pour créer des projets missionnaires, et collaborer ainsi, avec beaucoup d’autres, à l’avènement de la civilisation de l’amour.
C’est cette passion pour Dieu et pour le monde qui brûlait dans le coeur de nos fondateurs. Que ce même Esprit la ravive sans cesse en nos propres coeurs !

C’est Jésus, Verbe Incarné, qui nous appelle, nous convoque et nous envoie.

A travers notre partage, nous avons redécouvert, au cours de ces journées, trois piliers ou fondements de la Mission :

L’union à Jésus.
Cet amour de Jésus se cultive chaque jour, dans la prière, la contemplation, l’adoration, la méditation de la Parole accueillie et partagée dans nos groupes…
C’est l’Esprit de Jésus qui, peu à peu, transforme nos vies et nous modèle sans cesse afin que nous ayons " les même sentiments que le Christ"…

L’unité entre les missionnaires
L’unité est la force des missionnaires. Sans elle, "beaucoup de fatigue et peu de fruits".
L’unité exige que nous cultivions certaines attitudes : humilité, patience, ténacité, bonté, accueil, respect des différences…

Un regard d’amour sur le monde
Regarder avec les yeux de Dieu, afin de découvrir, avec admiration, les semences du Verbe déposées en chaque personne, en chaque culture. Un regard sur le monde qui éveille aussi la compassion et l’urgence missionnaire pour donner des réponses à ses besoins.

Etre Missionnaires, qui se laissent conduire “au fil de la Providence" à travers toutes ses médiations : évènements, appels de l’Eglise, besoins du lieu… Où Dieu veut…

Vivre et servir, là où Dieu nous a conduits.

Ici et maintenant.

Le reste est vaine illusion…

Dans une attitude d’humilité, d’accueil, de respect, et d’accueil de ceux vers qui Jésus nous envoie…

voir Notre mission aujourd’hui