La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Ursulines de Jésus > Notre histoire > Nos origines, nos fondateurs

Other languages :   it     es     en  

Nos origines, nos fondateurs

Toutes les versions de cet article : [English] [Español] [français] [italiano]

1797 : LES SABLES D’OLONNE

Louis-Marie Baudouin, jeune vendéen, ordonné prêtre en 1789, connaît
les cachettes pendant la révolution française, puis l’exil en Espagne. A son retour, il doit se cacher à nouveau, aux Sables d’Olonne.
C’est là qu’il rencontre Charlotte-Gabrielle Ranfray, ancienne sœur hospitalière cloîtrée, de La
Rochelle. Il l’invite à oublier " la douceur de son cloître" pour rejoindre les pauvres, les petits, tous ces enfants qui ont besoin d’être enseignés, éduqués, tous ces malades qui attendent des soins, et seconder les prêtres dans leur mission d’évangélisation.

1802 : CHAVAGNES !


C’est le 2 juillet que Charlotte-Gabrielle Ranfray arrive, avec cinq compagnes, en charrette à Chavagnes, où Louis-Marie Baudouin est curé depuis un an.
Chavagnes-en-Paillers est devenu le berceau de la congrégation.
Nous aimons y revenir et y retrouver la sève des origines.
De ce lieu,

" Nous sommes envoyées
pour vivre, ensemble, en communauté.
Enracinées dans des réalités concrètes,
nous voulons accueillir la vie du peuple
avec lequel nous cheminons,
et coopérer avec lui
pour qu’advienne un monde de justice et fraternité.
Sans cesse, nous devons nous dépouiller de nous-mêmes,
nous laisser transformer par l’Esprit de l’Evangile
qui nous rend inventives
et capables d’agir avec audace."
Livre de Vie UdJ 1

En Bolivie, Dominique au service de la santé près des enfants.