La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Nouvelles de la Famille > Mon apprentissage à Mouilleron en Pareds

Other languages :   es  

Mon apprentissage à Mouilleron en Pareds

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Avec les mots qui suivent, Teresa Celigueta remercie toutes les personnes qui, pendant un mois, ont facilité sa préparation immédiate pour sa nouvelle mission à Haïti.

Je veux rendre hommage à toutes les personnes qui, pendant un mois, m’ont facilité la préparation immédiate à ma nouvelle mission à Haïti.

Tout d’abord Miriam Navarrete et Thérèse Jourdain qui ont accueilli ma demande de pouvoir aller dans une communauté française, pour, en même temps, entrer comme « élève stagiaire » dans une école enfantine et primaire, perfectionner mon français, et apprendre, sur place, le mode d’éducation des petits que j’ignore complètement et qui sera le but de ma collaboration avec les sœurs Dominicaines de la Présentation (sœurs colombiennes) à Port au Prince dès le mois de décembre prochain.

M’avoir offert la communauté de Mouilleron a été un authentique cadeau grâce aux six sœurs qui la composent, en raison de leur chaleureux accueil, leur simplicité, leur ouverture à toutes les nécessités humaines et ecclésiales de leur entourage, leur disponibilité à me faire découvrir tout ce qu’elles pouvaient pour que je connaisse l’environnement où se déploie leur mission. Elles sont une authentique « petite présence missionnaire », un réel témoignage que l’on peut, jusqu’à la fin de la vie, être annonce de Jésus à notre monde.

Les deux écoles catholiques de Mouilleron : la maternelle, dans l’enclos même de la maison de la communauté, et l’école primaire avec les enfants de 6 à 11 ans, avec ses jeunes maîtresses qui ont de très bonnes relations avec les sœurs, m’ont donné l’opportunité de pouvoir entrer dans les classes toute la journée avec un accueil inespéré, affectueux, me permettant toute possibilité de connaissance et de participation aux dynamiques des divers niveaux.

J’ai beaucoup apprécié le respect et l’affection des élèves envers leurs maîtresses, qui est réciproque évidemment, et j’ai bénéficié de ce climat si positif, tant au point de vue affectif que pour ce qui concerne le travail scolaire dynamique et systématique ; ce qui fait que les familles, non seulement de Mouilleron mais aussi des environs, choisissent ces écoles pour l’éducation de leurs enfants.

Aux week-end j’ai pu faire connaissance des Filles de la Sagesse, très implantées à Haïti, visiter quelque musée, certains lieux typiques (naturels, religieux et historiques) et finalement rendre visite aux sœurs à Chavagnes  ; rencontre de tant de visages très connus, avec la certitude qu’elles me soutiendraient par leur prière dans ma nouvelle mission chez les haïtiens.

Je crois que, grâce à cette immersion, courte mais très riche en expériences et contacts, j’ai pu élargir mon regard et percevoir un « NOUS » avec beaucoup plus de sœurs reliées à cette nouvelle aventure missionnaire des Ursulines à Haïti.

MERCI DE TOUT CŒUR et je compte sur votre union. Tere Celigueta, UdJ