La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Le Triduum Pascal au Centre Spirituel de Chavagnes

Le Triduum Pascal au Centre Spirituel de Chavagnes

Le TRIDUUM PASCAL a rassemblé des personnes venues de tous horizons . Magnifique !!! Madagascar, Burundi, France : de la Bretagne à Moissac... Des jeunes, des moins jeunes... Des étudiants et des retraités... Une participante en donne de larges échos !

Dès le mercredi soir après le dîner, le silence prend possession des lieux, enveloppe les personnes tout au long de ces jours où l’on va faire « Mémoire » de la « Kénose de la Gloire de Dieu »selon l’expression de F. Varillon, reprise par le P. Marcel Berthomé FMI, guide paisible et apaisant au cours de ces trois jours de méditation.


JEUDI SAINT




La nature est en fête, le soleil est lumineux, l’arbre auprès de la Sainte Famille est éclatant dans son vêtement rose, les camélias se redressent, les oiseaux chantent la beauté de leur créateur, l’air léger indique que l’Esprit est présent. Attention ! Ecoutez ! Shema ! Dieu s’est fait chair, Il s’est fait Serviteur... et Jésus, notre « Enseigneur, Rabbi Iéshoua va se donner à manger et à boire » !
La table des « Apôtres » à l’oratoire est dressée, la nappe est mise, les petits pots de fleurs colorées sont sages et bien rangés en chemin de table.

Les « apôtres » se déplacent pour refaire le geste de Jésus Serviteur : Chaque « apôtre » lave symboliquement le pied de son voisin et lui transmet le geste en lui donnant le pichet d’eau : « Ce que je t’ai fait, fais-le toi aussi ! »

Le moment est arrivé de préparer le Sacrifice de l’Agneau pascal. Les jeunes en procession, chantant et dansant, apportent les fleurs, la lumière, le pain et le vin représentant le travail et la peine de tous les hommes.
Tous les membres de cette assemblée ne font plus qu’un, tendus vers le Seigneur qui se donne à manger ! Alors paix à tous !

Le Corps du Christ,
Prenez et mangez !

Le Sang du Christ,

Prenez et buvez !

La joie déborde, le Verbe Incarné se donne à nous !


Nous allons aussi nous réjouir autour d’une autre table terrestre, « ombre » de la céleste ! Encore un instant de franche convivialité. J’ai vraiment conscience de faire partie d’une assemblée digne des premiers chrétiens, dans la simplicité et la beauté des gestes.
Mais, retrouvons- nous en adoration au reposoir. C’est la nuit et Jésus est parti au Mont de Oliviers.

Chez nous, ce soir là, Jésus repose devant une belle tenture et des fleurs magnifiques ; l’espace pour veiller avec lui est confortable.
Alors s’élève une voix :
"A l’heure où la nuit est tombée..."voici les paroles qu’Il nous a laissées...
Les paroles révélées par Jean nous sont redites lentement, entrecoupées de ce chant poignant dans la nuit :
« Aimez vous les uns les autres ».
« Ô ! Gethsémani ! le vieux pressoir est plein de fruits » !
Avec toi, nous avons veillé dans ton amour, avec tous les épuisés de la terre..., de détachement en détachement, de deuil en deuil....

VENDREDI SAINT

Au matin la pelouse du jardin est recouverte d’une fine couche de neige ! C’est Magique ! Mais, bien vite l’atmosphère nous rappelle ce jour de deuil : place à la pluie, froide, triste, à la brume, il n’y a plus ni fleur, ni chant, ni danse, Il est mort sur la croix ! On ne cesse pas de le dire tout au long du jour.


Au cours de la méditation du chemin de croix, l’office du vendredi saint, la Croix est présente, dressée, et Marie, « est debout près de la croix, seule, au plus haut de la douleur, adorant son Dieu qui meurt ».
Nous sommes « comme des brebis sans berger... »


SAMEDI SAINT

Le froid est intense, la grisaille est encore là, la terre est silencieuse.
« Dieu s’est endormi dans la chair et le séjour des morts s’est mis à trembler. » (Homélie ancienne).
Oui, dans ma détresse je t’ai recherché...
« Allons, revenons au Seigneur ! Après deux jours, il nous rendra la vie, le troisième jour il nous relèvera ». (Osée 5)

Quelque chose se prépare, on entend parler de répétitions... L’oratoire est réquisitionné, il doit s’habiller de fleurs, s’apprêter à recevoir des danseurs ?
Dehors un vrai feu de paille est dressé, protégé de la pluie et du vent, car le vent est terrible, le froid pique, il va falloir les manteaux ce soir !

Enfin, l’heure est arrivée ! Le feu jaillit de la nuit et les cierges s’allument les uns aux autres avec bien du mal ; le vent souffle ! « Sainte Lumière ! Splendeur du Père... ».

Dans la joie, nous montons à l’oratoire où les plus anciennes nous attendent : « Sainte Lumière ... »
Puis, silence, les cierges éteints ; la lecture de la Genèse nous redit la Création. Les jeunes dansent, les bras chargés de fleurs, chorégraphie calme et harmonieuse.
Au commencement... La terre... la lumière... le firmament,... les eaux... Ah ! Moïse ! Tu es petit, mais tu as un superbe bâton, c’est le principal ! Et grâce à toi : « Chantons le Seigneur, car il a fait éclater sa gloire : il a jeté à l’eau cheval, et cavalier. » !



Nous avons laissé éclater notre joie en accueillant les cloches de retour !..
Gloria, Gloria !
Nous avons redit avec ferveur notre attachement à notre Sauveur en renonçant au péché et en croyant à notre Dieu Trinité, à Marie et à l’Eglise.
La joie est totale au moment de la transmission de la Paix ! Jésus est ressuscité ! Paix ! Que la paix soit avec vous !

Alléluia !


La joie se déploie de l’oratoire à la salle Cana où brioche vendéenne et chocolat chaud accompagnent des échanges joyeux entre toutes et tous ! Oui, Il est vraiment ressuscité, Alléluia !

JOUR DE PÂQUES

Nous allons chanter notre joie en d’autres lieux : paroisse, communauté Notre Dame...

Après la Célébration de cette belle fête de PÂQUES, une dernière fois la grande table est dressée à la salle Cana !

La joie est présente malgré le regret de se quitter ! Nous avons vécu des heures d’intense émotion spirituelle et humaine... Nous repartons le cœur chaud, rempli de l’Esprit d’Amour !

Grâce à l’équipe du Centre Spirituel, nous avons vécu une magnifique et priante "Liturgie" durant ce Triduum Pascal ! Merci à vous toutes !

Germaine LEQUERE