La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Le Secours Populaire de Tarascon à la cité St Pierre à Lourdes

Le Secours Populaire de Tarascon à la cité St Pierre à Lourdes

Chaque année l’antenne du Secours Populaire organise une sortie pour les personnes qui en sont bénéficiaires. Cette année la cité mariale fut le lieu souhaité et retenu.

Ah ! C’est bien la première fois que le Secours Populaire vient nous demander de séjourner à la Cité St Pierre, s’est exclamée la directrice de la réception des groupes avant d’ajouter :
« Nous serons très heureux de vous accueillir les 6 et 7 mai 2015 » et ce fut le cas.

C’est Zahra, qui la première a demandé si nous pourrions aller à Lourdes. J’avoue que j’étais très sceptique face à cette demande.
« Comment à Lourdes ? Mais tu n’y penses pas ! Les femmes musulmanes ne vont pas être intéressées. Et que va dire notre fédération à Foix ? »

A près avoir discuté avec les femmes qui toutes étaient d’accord, ayant eu l’aval de nos dirigeants de Foix, nous étions prêtes pour réaliser notre sortie vers les Hautes-Pyrénées. Ainsi ce sont onze femmes originaires du Maghreb et onze d’origine : française, portugaise, espagnole qui ont pris le bus ce matin du 6 mai pour passer deux jours à Lourdes et... sans leurs maris !


EElles disent elles- mêmes ce qu’elles ont découvert.

Voici le poème d’Isa :

A Lourdes, je n’ai vu que des merveilles
Et mon cœur s’est ému sous cette beauté sans pareille.
Il n’y avait que du partage tout autour de moi,
Une vague de bonheur m’a laissée sans voix.


Toute la foule unie dans une foi sans égale
Honorait Notre-Dame, couverte de lumière.
La foule faisait le tour du site dans la prière.
Elle nous protège et nous voit même sous son voile.


Bernadette, l’eau ruisselle toujours,
J’ai touché ton rocher par une caresse,
J’ai souhaité à notre planète l’amour,
Et que ta source coule sans cesse.


Face à Dieu, nous sommes tous égaux,
Mes collègues maghrébines l’ont démontré.
Marchons main dans la main, sans rivaux
Témoignons- nous chaque jour de l’amitié.


Notre excursion a été fabuleuse
Elle nous a toutes rendues heureuses
A Lourdes, nous avons médité sur la paix.
« Secours populaire, nous tenons à te remercier ».
.


Mokhtaria nous dit :
L e Secours Populaire a organisé pour nous, une sortie à Lourdes chapeautée par Zahra et la sœur Marie-Madeleine qui nous a expliqué les piliers du pèlerinage à Lourdes. Je les remercie énormément.
Les bénévoles de la cité St Pierre où nous avons séjourné, nous ont bien accueillies et ont fait preuve de beaucoup de gentillesse.
Nous avons visité les belles chapelles de Lourdes et la grotte de Bernadette et nous avons bu l’eau qui guérit les malades. Nous avons fait également la procession aux flambeaux et étions au rassemblement devant la chapelle.
(Au cours des visites Mokhtaria me dit :
- « Marie-Madeleine on peut prier nous aussi ? » « Mais bien sûr ! », et nous prions chacune dans le secret d’une même foi au Dieu d’Abraham.

Impressions de Zahra
A Lourdes je sens, il y a quelque chose que je ne peux dire qui est en moi, je suis en paix, c’est le silence, c’est beau, c’est que du bonheur. J’ai aimé le film sur Bernadette. C’était une fille pauvre et elle ne s’est pas enrichie après les apparitions, elle est restée toujours pauvre.
J’ai aimé faire cette sortie ensemble. Nous étions de différentes cultures et religions reconnaissant les mots : liberté, fraternité, égalité. Avec le Secours Populaire, nous avons pu lier une amitié à Lourdes. Dans la grotte, j’ai dit à ma voisine Fatma de toucher la pierre et d’essuyer son visage avec sa main. Elle m’a dit : « Je peux faire une prière ? » Je lui ai dit « oui. »
Depuis mes enfants m’appelle « Haja ! » c’est- à-dire celle qui est allée à la Mecque ! »

Les souvenirs de Karima

Au cours de ces premières rosées de printemps, je suis allée à Notre-Dame de Lourdes, dans l’entrain et la gaieté.
J’ai découvert l’histoire de Bernadette et sa relation avec Sainte Marie la mère du Messie. Grâce à Dieu, j’ai pu emporter de l’eau pour moi et ma petite famille qui en boit quotidiennement. Cette expérience m’a permis de partager, d’échanger et d’apprendre.

Sr Marie-Madeleine FUMOLEAU, UdJ, Tarascon S/Ariège