La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Nouvelles de la famille > Le P. Pierre Genais, prêtre de la paroisse la Bastide-Floirac

Le P. Pierre Genais, prêtre de la paroisse la Bastide-Floirac

Entretien réalisé par le journal "La Bastide" et reproduit avec l’aimable autorisation de sa rédaction.

« La richesse de notre paroisse ? Ses paroissiens ! »

Les fêtes de Pâques et l’élection d’un nouveau Pape ont été l’occasion de rencontrer le Père Genais, prêtre de la paroisse Bastide-Floirac.

Vous êtes ?
Le Père Pierre Genais, curé de la paroisse Bastide-Floirac depuis maintenant 6 ans. Je viens du diocèse de Luçon après avoir été dans celui de Troyes. Ici, comme dans toutes nos paroisses, ce n’est pas le travail qui manque. Nous sommes un secteur de quatre paroisses, quatre églises : Ste Marie de la Bastide et Notre-Dame de Lourdes du Cypressat, toutes deux sur Bordeaux avenue Thiers, St Vincent et Ste Thérèse de Floirac.

Quelle est l’actualité de votre paroisse ?
Cette année, nous avons voulu marquer les fêtes patronales des quatre paroisses par des rassemblements en secteur, une marche des quatre clochers, un concert de chants à Marie…etc.
L’église Notre-Dame du Cypressat a été officiellement consacrée le 13 Mai 1913. Nous fêtons donc son centième anniversaire cette année. Pour le 13 Mai, cela me semble un peu court d’autant que c’est une période bien occupée liturgiquement. Nous pensons marquer ce centenaire à la rentrée prochaine.

Après-midi chants à Cypressat le 10 février 2013


Qu’attendez-vous de cet anniversaire ?
Une belle fête assurément, rappeler que cette église est dédiée à Notre-Dame de Lourdes. Construite après la loi de séparation de l’Eglise et de l’état, elle appartient au diocèse, mais surtout elle est vraiment au cœur des paroissiens et des gens du quartier. Je sais que l’Association Histoire(S) de la Bastide travaille sur ce sujet.
Simple, on s’y sent bien rassemblés, sa caractéristique artistique est de posséder un magnifique vitrail dans le chœur, pas assez connu : une croix de résurrection.

Quelle est la particularité de votre paroisse ?
Ce sont ses paroissiens ! Nous regroupons des quartiers très populaires avec des familles modestes pour la plupart. Beaucoup participent avec ferveur à la vie de la paroisse. Les assemblées de nos églises sont encourageantes. Il y a une très grande diversité. Beaucoup de chrétiens participent aux associations dans les quartiers, avec beaucoup d’autres, ils s’impliquent dans le domaine caritatif. Les Bastidiens et les Floiracais sont très dynamiques et très impliqués dans la vie des quartiers.

Matinée B’abba du 5 mai 2012 sous la verrière de l’école Sainte Marie


L’école privée Sainte-Marie est également très présente ?
Effectivement, avec plus de 2 000 élèves de la maternelle aux post-Bac, cet établissement est très important à la Bastide. Mais n’oublions pas 2 autres établissements d’enseignement catholique : Jeanne d’Arc, une école sur Cenon avec ses 200 élèves et, l’école et collège de Ste Claire sur Floirac. Nous nous impliquons avec les enseignants et les parents.

Y-a-t-il selon vous un effet Pape François ?
Oui, d’une certaine manière. Je rencontre depuis son élection, une certaine unanimité autour de sa personne. Les gens sont heureux du choix de cet homme comme Pape. Même des non-croyants ont sur lui un regard bienveillant. On ne le connait pas encore, mais son histoire plaide pour lui. Il sait ce qu’il veut. Il saura faire la part des choses entre la nécessaire fermeté sur les principes de l’Eglise et l’esprit d’ouverture. Je lui fais confiance, ses premiers gestes sont très encourageants.

Le triporteur des enfants à la journée de rentrée paroissiale le 23 septembre 2012


Comment vous caractérisez-vous ?
Comme un religieux, prêtre normal (sourires), de base, heureux d’être au milieu de ses paroissiens. On me dit pédagogue mais je me veux davantage animateur qu’enseignant. Je n’ai pas de « leçons » à prodiguer, je cherche à accompagner les gens et à les aider à mettre en valeur les ressources qui sont en eux. Beaucoup ont des « actes de foi en Dieu » dans leur vie et ils ne le savent pas.

Quels sont vos loisirs ?
Depuis que je suis arrivé à la Bastide, j’en ai pris très peu. Les congés sont souvent pris par d’autres activités. Je les consacre à ma famille et à ma communauté religieuse et à revoir quelques amis. Durant mes temps de loisirs, j’aime bien marcher simplement dans le quartier, sur les rives de la Garonne ; lire, des ouvrages religieux bien sûr ; mais pour me détendre je me plonge dans un bon polar. J’ai lu l’intégral de Fred Varga. J’ai adoré !

Propos recueillis par François Puyo. « La Bastide » Journal d’information et de proximité – avril 3013 – n°3 .
Crédit photos : paroisse