La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Nouvelles de la Famille > Le P.Michel Remaud aux AJC de Bordeaux

Le P.Michel Remaud aux AJC de Bordeaux

Assemblée Générale de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France

Bordeaux avait la joie d’accueillir les 30 avril et 1er mai 2017 l’assemblée générale de l’AJC de France. Une bien belle rencontre au cours de laquelle les représentants des différentes villes de France où est active l’AJC, ont pu échanger sur leurs pratiques, les difficultés qu’ils rencontrent. Une joie quasi unanime peut être notée par rapport à la qualité des intervenants dans les groupes locaux, ce qui permet de dépasser beaucoup d’idées préconçues. Une difficulté : être capable de faire la distinction entre le sionisme et la légitimité de l’Etat d’Israël, et la politique souvent contestable du gouvernement de l’Etat d’Israël.

Deux interventions de grande qualité ont clôturé l’après-midi de dimanche.
Mgr Lacombe, évêque auxiliaire de Bordeaux, a fait un historique du dialogue entre juifs et chrétiens. Même si tout a commencé bien avant le Concile Vatican II, c’est la déclaration « Nostra Aetate », promulguée en décembre 1965, qui a vraiment ouvert une ère nouvelle dans le dialogue. Citons des extraits du paragraphe 4 : «  L’Église du Christ, en effet, reconnaît que les prémices de sa foi et de son élection se trouvent, selon le mystère divin du salut, chez les patriarches, Moïse et les prophètes…Du fait d’un si grand patrimoine spirituel, commun aux chrétiens et aux Juifs, le saint Concile veut encourager et recommander la connaissance et l’estime mutuelles, qui naîtront surtout d’études bibliques et théologiques, ainsi que d’un dialogue fraternel. En outre, l’Église, qui réprouve toutes les persécutions contre tous les hommes, quels qu’ils soient, ne pouvant oublier le patrimoine qu’elle a en commun avec les Juifs, et poussée, non pas par des motifs politiques, mais par la charité religieuse de l’Évangile, déplore les haines, les persécutions et les manifestations d’antisémitisme, qui, quels que soient leur époque et leurs auteurs, ont été dirigées contre les Juifs. »

Monsieur le Rabbin de Bordeaux, Emmanuel Valency nous a ensuite invités à entrer dans le travail d’interprétation des textes bibliques, avec un préalable plus qu’utile, l’apprentissage de l’hébreu. Il nous a aussi rappelé qu’Israël, selon le prophète Isaïe, est le « phare des nations » ce qui lui donne un devoir de dialoguer avec toute l’humanité. Prier c’est se parler, dialoguer.

Le P.Michel Remaud regarde les livres présentés à l’Assemblée et dont il est l’auteur.

Le lundi matin nous avons eu encore quelques échanges entre les représentants des différents groupes d’AJC et la matinée s’est terminée par deux interventions passionnantes.

L’une du Père Michel Remaud, hébraïsant, bon connaisseur de la littérature rabbinique ancienne, qui nous a rappelé que « les Chrétiens ont reçu une Bible interprétée » et qu’il est donc de notre devoir de déchiffrer cette interprétation pour mieux comprendre le message de Jésus de Nazareth. Par exemple, Genèse 22, la ligature d’Isaac. Abraham est celui qui a une confiance totale en la parole de Dieu : Comment peut-on comprendre qu’au début du texte Abraham dise, si Isaac doit être sacrifié, « Nous reviendrons sains et saufs  », si ce n’est parce que Dieu est celui qui fait mourir et vivre et qu’il y a là une « démonstration » d’une mort et d’une résurrection d’Isaac.

Tout ce travail d’herméneutique est confirmé ensuite par Hervé Rehby, enseignant en pensée juive, qui nous a longuement expliqué l’origine hébraïque du mot parabole et du genre littéraire de la parabole. C’est un mode explicatif qui fait « s’écarter du droit chemin, parce qu’elle est audacieuse. »

Il faudrait entrer dans les détails pour bien comprendre la profondeur de ces interventions. Contentons-nous de dire qu’elles ont été d’une grande richesse pour celles et ceux qui ont osé participer à cette rencontre. Les actes de cette assemblée seront publiés et les curieux pourront se les procurer prochainement.

Jean-Luc Amiet, diacre du diocèse de Bordeaux


Le dernier livre écrit par Michel Remaud

http://www.ajcf.fr/Du-neuf-et-de-l-...