La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Laïcs > Où sommes-nous ? > L’essor des fraternités en Afrique

Other languages :   fr     es  

L’essor des fraternités en Afrique

Toutes les versions de cet article : [Español] [français] [français]

Pour la première fois, des délégués laïcs ont été envoyés par leurs Fraternités du Cameroun et de Madagascar : pour certains, c’était leur premier voyage en Europe. A la question « ce voyage en valait-il la peine ? », ils répondent par leur engagement chrétien sur place et leurs initiatives pour que vive la Famille de l’Incarnation.

Cameroun

Sr Crescence s’est jointe aux délégués du Cameroun pour déguster les cerises

Les fraternités de laïcs se sont constituées autour des communautés d’Ursulines de Jésus à Bafia en 2005, Mokong en 2006, Ouzal en 2007, Yaoundé et Ngaoundéré en 2008. Les soeurs de l’Immaculée ont suscité des Fraternités à Bokito et Yangben. Les délégués à la Semaine internationale de Chavagnes en 2010 ont stimulé leur belle vitalité. A chaque rencontre, arrivent de nouveaux membres et le désir demeure de voir germer d’autres cellules de l’Incarnation.

Dans chaque lieu, les rencontres sont mensuelles, parfois rotatives au domicile des membres. Les « portes d’entrée » sont une aide précieuse pour réfléchir, prier à Partir de la Parole de Dieu. « L’exhortation apostolique pour l’Afrique » fait partie des documents lus ensemble pour vivre l’Incarnation dans le contexte camerounais.

A Ste Marie, la grotte de la Nativité bâtie par les novices du P.Pécot.

Les fêtes se vivent volontiers ensemble : le 8 décembre 2011, la Fraternité de Bafia est allée se joindre aux Sœurs de l’Immaculée et aux chrétiens de Bokito.

Les évènements heureux (professions religieuses, mariages et baptêmes, promotions professionnelles) sont l’occasion de rassemblements. Les évènements malheureux (agression, deuils) sont vécus en famille pour un soutien mutuel par la prière, l’amitié et la solidarité concrète.

Les groupes ont cherché comment alimenter la caisse nationale et participer au fonctionnement international de la Famille de l’Incarnation  : c’est ainsi qu’à Ngaoundéré, des sirops et des poudres à base de gingembre et de citron sont fabriqués par les membres de la Famille et déposés dans divers points de vente.

La Famille de l’Incarnation a adopté comme coutume de partager avec les démunis : à Ngaoundéré, l’opération « Noël avec les pauvres » a rassemblé 70 personnes pour un repas offert par la fraternité, les enfants ont reçu des jouets. A Bafia, les membres de fraternités se rendus au domicile de certains démunis où ils ont prié et remis des provisions. Cette oeuvre de charité se vit lors de la fête de l’Annonciation en allant vers les malades dans les quartiers

Au cours de la rencontre de février 2011 à Ngaoundéré, l’équipe d’animation s’est constituée avec le choix du délégué des laïcs du Cameroun pour former le noyau national, selon les résolutions prises à Chavagnes.

Burkina Faso

Burkinabés et Togolais rassemblés autour de la Bible le 22 juillet 2010

C’est en 2001 que des laïcs ont été invités par des FMI à se mettre à "l’école de l’Incarnation." dans l’attention mutuelle et la foi dont témoigne leur prière.

La Fraternité de Bissinghin a organisé une marche de Carême vers le sanctuarie marial de Yagma à quelques kilomètres de la paroisse. Après un temps d’enseignement sur le mercredi des Cendres avec un texte de Benoît XVI, chacun a pu lire deux lettres du P.Baudouin écrites pour les religieuses le 8 juin 1828 et le 8 décembre 1830 et découvrir leur actualité pour la prière et le combat spirituel aujourd’hui.

Le partage du repas de l’Eucharistie s’est prolongé avec la quête destinée à un vieillard abandonné dans le village des sinistrés.

Madagascar

Sr Isabelle se joint aux délégués pour offrir à l’assemblée une danse toute en nuances.

Auprès de chaque communauté de sœurs de l’Immaculée, il y a une Fraternité de l’Immaculée ! Cela fait 7 groupes

Et en dépit des distances et des difficultés de communication, chacun des groupes a été visité par l’équipe d’animation de la Famille : dès qu’une occasion favorable s’est présentée, elle a effectué sa tournée.

Les délégués à la Semaine Internationale 2010, ont transmis l’expérience vécue à Chavagnes et à Niort. Ils ont venus avec des photos et des vidéos… mais aussi avec les documents traduits en malgache. Quel travail ! : les délégués avaient entrepris de remettre à chaque groupe les textes reçus en France :
-  les lettres des fondateurs ( le P.Baudouin et le P.Pécot) lues et priées à Chavagnes,
-  les enseignements du P.Marcel Berthomé « Un Dieu caché… »
-  et les grandes lignes de l’exposé « Ouverture au monde » du sociologue M.Aganzo.
-  Même le chant du P.Gaëtan de Courrèges « Depuis que Dieu a pris chair en son fils » existe en une 5ème langue et devient l’hymne de la Famille de l’Immaculée.

Les efforts suivants ont été demandés aux 7 groupes :
-  Méditer le mystère de l’Incarnation et mieux vivre l’Incarnation au quotidien.
-  Mieux comprendre et mieux vivre réellement Marie au quotidien.
-  Lire la lettre du P.Baudouin du 21 mars 1825.

Ont été élus au Noyau international de la Famille de l’Incarnation :
Lucas-Marie NGONG OMGBA par les fraternités du Cameroun
Lucien RAKOTOARISOA par les fraternités de Madagascar.