La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Appel à la vie religieuse > L’appel à la vie religieuse aujourd’hui

L’appel à la vie religieuse aujourd’hui

Pour y répondre

Le P. Michel Buffet est responsable de la formation des jeunes FMI africains à Ouagadougou au Burkina Faso. Il est en année sabbatique en France et a participé à une session sur la Vie religieuse les 26, 27, 28 février 2008 au Centre Sèvres à Paris. Plus de 300 participants.
Il partage ce qui l’a intéressé et marqué durant cette session.

« La vie religieuse aujourd’hui : appel et proposition. »

Appel et proposition : 2 mots clés qui seront revisités par les huit intervenants, au cours des 3 journées de partage.
Cinq étapes seront proposées :
1 - Une réflexion sur l’expérience et les conditions renouvelées de tout engagement aujourd’hui.
2 - Un éclairage à partir de l’appel dans la Bible. Quelques figures de l’A. et N. Testaments.
3 - Un regard lucide sur les difficultés rencontrées pour y trouver des lieux pour des propositions.
4 - Une attention portée sur la vitalité de certains instituts pour en saisir les manières d’entendre et de répondre à l’appel aujourd’hui pour des jeunes.
5 - Une réflexion théologique sur les diverses dimensions de l’appel et de sa réponse dans la vie religieuse.

Il sera difficile de rendre compte ici de la totalité des apports et des partages de ces 3 jours ( un document sera publié sur les différentes productions). Je vais simplement me contenter de ce qui m’est apparu comme 3 lignes de force, selon ma petite compréhension.

Un "essentiel" :

A travers les différentes réflexions et les partages de groupe de plus de trois cent participants, on sent remonter une convergence de point de vue sur un « essentiel » toujours d’actualité. Voici cet « essentiel » : C’est toujours à partir d’une expérience( forte, personnelle, située dans une histoire), avec la personne du Christ que des jeunes se mettent en route vers un état de vie qui essaiera de rendre compte de cette expérience.
Rencontrer un institut, c’est, pour des jeunes, partager avec un fondateur ou une fondatrice cette expérience initiale et chercher à y répondre. Quel que soit l’état de l’Institut il y a toujours malgré la « crise », les changements profonds dans les formes de vie, il y a toujours cette incontournable rencontre avec le Christ qui bouleverse des vies et appelle à se mettre en route. Les formes que prendra l’engagement viendront après ! Elles se vérifieront à partir de cet « essentiel ».

La Fraternité :

Le point d’ancrage pour cette expérience de vie reste malgré tout la « fraternité » qui en fait, lui donne un avenir. Il semble que ce signe de fraternité soit parlant pour des jeunes aujourd’hui et qu’il donne souvent de l’écho à un appel à la vie religieuse. Ce n’est pas seulement dans les formes où prend corps la vie religieuse que se joue l’avenir, mais aussi dans la mise en pratique de cette fraternité. Elle deviendra un indicateur de la vitalité des instituts et peut- être de leur avenir. Souvent, pendant ces jours, on nous a interpellés sur la qualité de notre fraternité.

Une chance :

Le sentiment de « crise profonde » qui se traduit dans tous les échanges deviendra, peut-être, une chance pour la vie religieuse. Il est bien évident à beaucoup de participants que certains instituts disparaîtront. Mais l’Espérance déposée par le Christ, elle, ne disparaîtra pas !
La vie religieuse va devoir réapprendre le dépouillement, loin de toute affirmation péremptoire sur la perfection d’un état de vie. Elle aura humblement à ouvrir la porte sur un espace nouveau où le Christ restera le compagnon tout proche qui nous a laissé l’Auberge, la table et le Pain comme Signe pour l’Avenir.