La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Ursulines de Jésus > Devenir Ursuline de Jésus > Jubilé de vie religieuse à St-Jean de Monts

Jubilé de vie religieuse à St-Jean de Monts

Cécile partage son intervention

Un jubilé est l’occasion de parler de vie religieuse à une communauté paroissiale et peut-être d’éveiller en elle un intérêt ; c’est ce qu’il m’a été demandé de faire brièvement ce dimanche 26 juin, dans l’église de St Jean de Monts.


Quels sentiments m’habitent en célébrant 60 années de vie religieuse ?
C’est d’abord un sentiment de reconnaissance envers Dieu parce qu’Il est Amour, Il nous en a donné l’assurance en envoyant son Fils unique vivre une vie humaine en la personne de Jésus. Ce mystère est au cœur de notre vocation d’Ursulines de Jésus : tout au long de notre vie, nous essayons de le connaître, Lui, Jésus, de nous unir à Lui à la fois dans son Adoration et son Amour envers Dieu son Père et dans sa mission d’annoncer à toute l’humanité qu’elle est aimée et appelée au bonheur.

Reconnaissance aussi pour toutes les merveilles que j’ai pu contempler dans les personnes rencontrées à travers les missions diverses qui m’ont été confiées au long de ces années. J’ai connu certes des moments plus difficiles, des peurs, des chutes… mais, en définitive, j’ai été et suis heureuse, dans la confiance et je fais volontiers mienne la phrase de St Paul :
"Qui me séparera de l’Amour du Christ ?..."
Je suis certaine que… rien ne pourra me séparer de l’Amour de Dieu qui est en Jésus-Christ, notre Seigneur, parce que Dieu est fidèle à sa promesse.

Reconnaissance enfin envers vous tous pour votre accueil dans notre communauté paroissiale et pour le soutien que j’y trouve.

Et maintenant ?
Ma vie demeure consacrée au Seigneur et jusqu’au bout, je demeure membre vivant de la congrégation, solidaire de sa mission. Le temps des activités plus ou moins visibles est passé : c’est le moment, comme Jean-Baptiste nous le rappelait il y a deux jours, d’accepter de « diminuer », ce qui ne veut pas dire disparaître, mais simplement :

-  être là, attentive aux personnes, à ce qu’elles vivent, rendre de petits services, prier pour qui le demande ou en a besoin, pour l’Eglise, pour le monde ;

-  cultiver la joie, la paix, la confiance.

C’est mon désir le plus profond !

Pour que ce moment du jubilé soit vraiment un renouvellement de mon engagement de jeunesse, je compte sur votre prière et vous en remercie.
Soyez assurés que, avec mes sœurs en communauté, vous avez votre part dans nos intentions de prière.

Sr Cécile UdJ