La famille de l'Incarnation

Fraternidades de la encarnacion

menu

Portada del sitio > Actualités > Appel à la vie religieuse > FRANCE: "Renouvelez-nous dans l’esprit de votre vocation"

FRANCE: "Renouvelez-nous dans l’esprit de votre vocation"

Session Internationale de Formation

Riche en rencontres et en animations, la session qui vient de se tenir à Chavagnes-en-Paillers a été celle de l’apprentissage du langage de la joie. Une joie "contagieuse" que les soeurs veulent transmettre, dans la diversité des communautés où elles sont insérées.

Appelées à vivre une expérience fondatrice, nous participons à cette rencontre à Chavagnes-en-Paillers où nous avons entendu avec force l’appel du père Louis-Marie Baudouin : "Renouvelez-vous dans l’esprit de votre vocation."

Pour nous aujourd’hui, cela veut dire revivifier notre alliance avec Dieu, avec nous-mêmes et avec nos sœurs afin d’être signe de l’Amour de Dieu pour notre humanité. Appelées à la suite de Jésus Verbe Incarné, touchées par l’audace missionnaire du Père Baudouin, nous avons redécouvert notre identité profonde, notre histoire.

Nous venons à nouveau vers vous pour vous remercier de vos différents messages et témoignages qui révèlent votre souci de la construction de notre corps congrégation. Et nous voulons aussi partager une partie de notre session:

La 1ère semaine avait pour objectif de vivre une expérience de rencontre avec nous-mêmes, avec Dieu et avec nos sœurs qui vivifie notre identité profonde. Nous nous sommes reconnues filles Bien-aimées du Père, enfouies au cœur du monde : Nazaréenne du Verbe Incarné.

La 2ème semaine nous a aidées à nous renouveler dans notre identité de femmes consacrées aux sources de notre charisme. Face à un monde en profonde mutation, la vie religieuse doit changer de mode de pensée. Elle devient comme un voilier sur l’océan qui, bien que sachant où il va, doit constamment chercher sa route pour tenir compte du vent, de la force de la mer… Les membres de la congrégation doivent alors devenir des membres actifs, toujours prêt à réagir. Ce n’est pas le nombre qui compte, mais d’être membre. La solidarité, la sobriété, la simplicité deviennent une nouvelle manière de vivre les vœux d’obéissance, de chasteté et de pauvreté, pour être libre de nous engager dans un corps missionnaire au service de l’Eglise et du monde. Cette semaine nous a également permis de découvrir la conception des vœux dans la Règle Sablaise, moyen d’entrer plus facilement dans le Livre de Vie, de découvrir les archives avec Sr Maryvonne et de visiter l’exposition avec Sr Thérèse Marguerite comme guide, (et quelle guide !)
Cette deuxième étape s’est clôturée par le pèlerinage à la cachette des Sables d’Olonne, lieu de gestation de la Congrégation.

La 3ème semaine nous a plongées dans l’interculturalité nous invitant à creuser notre identité culturelle propre pour nous ouvrir à la richesse de la diversité dans nos communautés et dans le monde d’aujourd’hui. La DCC (Délégation Catholique pour la Coopération) nous a aidées à prendre conscience que nous avons une parole à dire face aux replis identitaires de notre monde. La présentation des différentes réalités : Bolivie, Chili, Equateur, Canada, Cameroun, Espagne, France, Madagascar, le buffet international confectionné par les participantes nous a fait goûter cette richesse de la diversité.

A la plus grande joie de nos sœurs malgaches, la semaine s’est terminée à Niort sur les pas du Père François Donatien Pécot où Jeannine et Lucienne nous ont guidées.

Dans le processus de refondation dans l’Alliance et pour clôturer notre expérience fondatrice, nous avons approfondi notre appartenance à un corps missionnaire engagé dans le monde et l’Eglise. Nous devons changer notre mode de pensée. La coresponsabilité est la disponibilité partagée par toutes pour accepter des responsabilités individuelles en faveur de la réussite d’un objectif collectif. Cela exige de toutes de la constance, de la persévérance et de la collaboration pour une mission collective.

Les rencontres, les chants, les danses, le buffet international, le feu d’artifice, les rencontres fraternelles avec la communauté de Montaigu, nos sœurs aînées du Sacré Cœur, de Notre Dame et de Samarie, de Ste Marie à Niort… ont été lieu d’apprentissage du langage de la joie. Elle est contagieuse. Nous voulons la transmettre dans la diversité des communautés où nous sommes insérées.

Dans la grâce de la vie consacrée, les Ursulines de Jésus sont portées par la conviction inscrite dans le Livre de vie de leur congrégation : " Femmes consacrées, nous croyons que depuis que Dieu s’est fait homme, tout visage humain devient lieu de sa rencontre. " Elles s’attachent à " manifester que l’humanité est destinée à devenir un peuple réconcilié avec Dieu, un peuple vivant dans la communion fraternelle ". C’est le mystère d’Alliance qui est au cœur de la spiritualité héritée du père Louis-Marie Baudouin.