La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Elargis l’espace de ta tente

Elargis l’espace de ta tente

Former à un style de vie selon l’Evangile

C’est sans aucun doute ce qui nous a été proposé lors de la rencontre internationale des formateurs et formatrices des Fils de Marie Immaculée, des Ursulines de Jésus et des Sœurs de l’Immaculée Conception de Niort.

A l’appel de leurs responsables respectifs, trente-cinq religieux et religieuses venus du Togo, du Burkina Faso, du Venezuela, du Cameroun, d’Italie, de Bolivie, du Chili, du Canada, du Royaume Uni, d’Espagne, de Madagascar et de France se sont retrouvés à Chavagnes-en-Paillers des 21 au 26 juillet dernier.

Membres de la Famille de l’Incarnation, l’objectif de ce temps de rencontre était de relire et d’enrichir nos pratiques de formateurs à la lumière de la Parole de Dieu, mais aussi des textes de nos fondateurs, en regardant comment le contexte culturel dans lesquels nous vivons nous influencent.
Cliquer sur  : Session de formation

En milieu de semaine nous étions invités à élargir l’espace de notre tente, à ouvrir les portes et laisser entrer des personnes extérieures à notre famille. Pendant toute une matinée nous avons accueilli, écouté, échangé avec des laïcs engagés au service de l’homme, à l’écoute du monde ; des femmes, des hommes qui osent répondre à des défis, des urgences d’aujourd’hui, qui cherchent là où ils sont, dans l’ordinaire des jours, à prendre parti pour le respect des plus petits, dans des attentions toutes simples mais qui donnent goût à l’Evangile. Elle nous aura permis de toucher du doigt comment des hommes et des femmes cherchent, là où ils sont, à vivre un « style de vie selon l’évangile. »

Religieuses, religieux, à la suite de nos fondateurs nous voulons nous mettre à l’école du Verbe Incarné. En effet notre fondateur, séduit par la beauté de Dieu venu sur terre, a eu cette formule : « Que les hommes admirent ce qu’ils voudront, pour nous, ne trouvons d’admirables que l’Incarnation et ses divines suites. Nous n’irons pas à d’autre école : celle-là suffit… » Porteurs de ce trésor, il nous semblait important d’écouter ceux qui vivent concrètement une ‘incarnation’ par une présence, une proximité auprès des blessés, des malmenés de la vie au sein d’un collectif.

Des témoins au service des handicapés, des migrants, engagés dans des organisations syndicales pour la défense des travailleurs, dans l’engagement politique, tous ont exprimé à leur manière leur passion pour l’homme.

Quelques expressions entendues :

  • « C’est la foi qui nous tient dans le chemin »,
  • « Ma foi me permet de critiquer mes engagements »,
  • « Il vous faut rester proche des situations que nous vivons ou accompagnons au nom de notre foi. Votre présence dans des lieux hors de l’Eglise est pour nous un réel soutien »
    C’est aussi Dominique, en ACO, qui nous dit comment avec son organisation syndicale, il s’est efforcé de maintenir l’espoir chez ses collègues de boulot devant la fermeture de l’entreprise.
    C’est Jean-Michel qui nous offre sa prière écrite après 3 accidents mortels en 1 an dans son usine : « Seigneur je compte sur toi et sur ceux qui m’entourent, au syndicat, à l’équipe A.C.O., à ces temps de prières pour rester à l’écoute des hommes et agir pour un monde plus humain. Nous n’avons pas d’autres choix que de continuer le combat. »
    Ce sont Emmanuel et Benoit de la JOC qui nous disent : « la JOC nous fait grandir ; on prend des responsabilités, on nous fait confiance »

Et ces quelques mots reçus après coup : « J’ai eu plaisir à vous rencontrer les uns et les autres, notamment à entendre la parole des frères et des sœurs du Togo, du Cameroun, du Burkina, du Venezuela ; parole forte qui m’a interpelé. Continuons notre mission, incarnée dans les réalités où nous vivons, en référence aux valeurs évangéliques.  »
« J’ai apprécié l’attention que vos communautés portent aux "petits" et aux plus démunis, en droite ligne avec les messages de notre pape François. Continuez à donner un visage d’Eglise qui ne s’enferme pas dans sa liturgie et dans son autorité. »

Oui ! Le Verbe Incarné venu sauver l’Homme continue à se manifester à travers toutes ces personnes, ces gestes et présences, pour que germe un monde plus juste et plus fraternel qui donne forme au Royaume de Dieu.

Sr Marie-Christine Long (Niort)
P.Antoine Brethomé (Chavagnes) signature