La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Fils de Marie Immaculée > Nos lieux de mission > France Québec > Trois FMI à Bonneuil sur Marne

Trois FMI à Bonneuil sur Marne

Bonneuil sur Marne est une des villes de l’Ile de France, située en bordure de la Marne, au Sud-Est de Paris, une ville jeune et multiculturelle : 30% des habitants y ont moins de 20 ans.
Elle est dotée d’un important port, « le Port de Bonneuil », le deuxième port fluvial de la région parisienne par son volume d’activité.
Bonneuil a deux églises : Saint Paul et Saint Martin. L’église Saint-Martin de Bonneuil, érigée au XIIe siècle, restaurée plusieurs fois, est aujourd’hui classée en patrimoine religieux culturel national. Elle est la propriété de la commune. Saint Paul, ancienne chapelle, est devenue église en 2009, avec une architecture beaucoup plus moderne et une capacité d’accueil d’environ 500 à 600 fidèles.

Un membre de l’équipe d’animation pastorale (l’EAP) présente Bonneuil pour la célébration d’accueil :
« Bonneuil est une ville simple, populaire, une ville de mixité, de rencontres et donc de dialogues, une ville solidaire et généreuse. Je la connais bien, j’y vis depuis plus de 40 ans. Et notre paroisse est à l’image de sa ville. Nous venons de tous les horizons, nos racines sont ancrées aux quatre coins du monde mais notre cœur et notre énergie sont ici. Par notre Foi commune, nous échangeons, nous apprenons de l’autre, nous travaillons ensemble pour le bien-être de tous, dans nos quartiers, sur cette terre de mission dans laquelle il y a tant à faire, tant d’engagements à tenir et en premier lieu celui de « prendre soin les uns des autres, avec le Christ, et porter à tous la joie de l’Evangile », thème cher à notre diocèse qui est entré en synode depuis un an . »

Mgr SANTIER, évêque du diocèse de Créteil, à la cérémonie d’accueil :
« Aujourd’hui, paroissiens de Bonneuil, vous accueillez une communauté, celle des Fils de Marie Immaculée et vous accueillez aussi votre nouveau curé, le père Maur Traoré, que je vais installer dans sa charge… Avec tous ceux et celles qui sont engagés au service de la paroisse, à qui j’exprime toute ma gratitude, les Fils de Marie Immaculée vivront la mission avec leur charisme propre… La communauté des Fils de Marie Immaculée…est une communauté missionnaire. Ils ont répondu à l’appel à la Mission universelle ; les prêtres ont fondé des communautés au Venezuela, au Togo, au Burkina-Faso, pour annoncer l’Évangile à tous. Maintenant, ils viennent de ces pays pour annoncer l’Évangile ici, en France, dans le Val de Marne, dans le diocèse de Créteil, à Bonneuil dans cette paroisse… Aujourd’hui, à Bonneuil, habitent des hommes et des femmes, des familles, venant de ces différents continents ; la mission devient alors un échange entre Églises. Actuellement, ils sont deux : le P. Maur Traoré, votre nouveau curé et le P. Camille Somé qui sera prêtre coopérateur sur l’ensemble du secteur au service des jeunes. Mais d’autres frères viendront les rejoindre.
Comme ils sont de différentes nationalités, (le P. Maur est malien et le P. Camille burkinabé) ils témoigneront au milieu de vous, que le ‘’vivre-ensemble’’, entre habitants de différentes cultures, est possible, que la fraternité peut se vivre au quotidien.
Pères Maur et Camille, soyez les bienvenus ici et dans le diocèse de Créteil. De même que c’est une grande joie de vous accueillir, de même je souhaite que vous rayonniez ici la joie de l’Évangile. Mgr Michel SANTIER

« Une fraternité en mission »


Vous avez pu constater à travers l’homélie de Mgr Santier que nous ne formons pas « une équipe pastorale » mais « une fraternité en mission » appelée à témoigner que le ‘’vivre-ensemble’’, entre habitants de différentes cultures, est possible, que la fraternité peut se vivre au quotidien… »

Nous faisons nôtres, Camille et moi ces orientations missionnaires.

En septembre, le P.Pierre Genais est allé rejoindre Maur et Camille pour être avec eux en "fraternité en mission". La "mission" de Pierre est surtout orientée vers le monde la santé avec les aumôneries d’hôpitaux et l’accompagnement d’équipes...

Nous avons conscience d’appartenir à une Congrégation avec le dynamisme missionnaire hérité du fondateur et de l’histoire de la Congrégation. La « fraternité missionnaire de Bonneuil » veut être à l’écoute de la société et des cultures pour l’éveil spirituel des personnes et des communautés dans la durée et les épreuves dans un contexte de sécularisation. L’optimisme de Louis-Marie BAUDOUIN ne nous incline pas à la nostalgie mais bien à la responsabilité et à la liberté.

PP. Maur TRAORE et Camille SOME, fmi