La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Ursulines de Jésus > Nos lieux de mission > Cameroun > Découvrez la star du canton de Mokong

Découvrez la star du canton de Mokong

Ouverte en 2008 et devenue en 2012, l’école catholique de Gadalao-Mokong n’en finit pas d’accueillir de nouveaux élèves

On n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur un lampadaire pour qu’elle puisse éclairer tout le monde." Ils viennent de partout, parents et élèves, pour s’abreuver à la source du savoir, savoir-faire et savoir être de l’Ecole Privée Catholique de GADALAO–MOKONG, Diocèse de Maroua-Mokolo, à l’Extrême Nord du Cameroun.
Oui, en ce mois des missions, je suis heureuse de vous partager ma joie de la mission, après une année passée ici à Mokong.

La rentrée scolaire 2016/2017 au Cameroun a eu le 05 septembre 2016. Ce jour-là, l’Ecole Privée Catholique de GADALAO-MOKONG a rouvert ses portes avec ses 11 enseignants et 500 élèves. Malgré la situation d’insécurité que cette région connait, nous vivons la joie de l’Evangile, la joie de la mission. Car "des rochers peuvent jaillir des sources vives.".

Depuis le 05 septembre, les parents ne cessent de nous amener et confier leurs enfants. Ils parcourent des kilomètres et des kilomètres avec leurs enfants de 6 à 14 ans, laissant autour d’eux des écoles publiques. Ils viennent à nous à la recherche d’un bon accueil et d’une éducation de qualité. Nous sommes vraiment saturés par leur demande.

Aujourd’hui, l’école compte 713 élèves ; oui, "désormais, ce sont des hommes que vous prendrez" nous dit le Seigneur s’adressant à ses apôtres. L’Ecole Privée Catholique de Gadalao devient de plus en plus en "la pêche miraculeuse…". Nous avons gagné la confiance des parents à travers les efforts que nous fournissons pour une éducation de qualité.

Cependant cette "pêche miraculeuse" et spectaculaire ne va pas sans conséquence. Car il a fallu aux disciples une seconde barque pour ramener le trop plein filet de poissons au rivage. Alors, nous aussi, avec l’augmentation spectaculaire d’effectifs d’élèves, nous avons besoin d’augmenter notre mobilier scolaire et d’accueillir d’autres enseignants pour un minimum de conditions acceptables d’apprentissage. En ce moment, voilà un des soucis qui vient se greffer à notre joie.

Voilà en quelques lignes, ici et maintenant ma joie missionnaire, car ceux qui croient en Dieu ne seront pas déçus.
Chers lecteurs, à notre prochain article, nous allons vous présenter comment nous voulons initier ces élèves au gouvernement de la « cité-école » en les impliquant dans la responsabilité de plusieurs « ministères »…
Alors, à bientôt !

Sœur Madeleine NGOMBONO, UdJ Directrice de l’Ecole


Merci pour les photos prises en 2009 ou cette année.

Vous lirez ou relirez avec profit les deux articles précédents parus sur le site :
A l’Extrême-Nord Mokong
Mokong-premieres-impressions-