La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > De la banlieue ouest parisienne au coeur de Paris...

Other languages :   es  

De la banlieue ouest parisienne au coeur de Paris...

De Meudon à la rue Notre-Dame des Champs !

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Voilà, c’est fait ! La maison généralice des Ursulines de Jésus est passée de la grande maison de Meudon, lieu connu par de nombreux visiteurs en l’espace de 12 ans à l’appartement de Notre Dame des Champs, que beaucoup connaissent aussi, depuis… depuis… mais qui s’est fait une peau neuve avec cette nouvelle mission.

Les préparatifs du déménagement nous ont toutes mobilisées.
(communauté du niveau général et communauté Sainte Marguerite).

- Moment de dépouillement,
- Moment d’amitié fortement exprimée avec les voisins et paroissiens de Notre Dame de l’Assomption,
- Moment d’action de grâce avec Solange Frances et Huguette Joly pour tout le vécu commun.

Au revoir Meudon !...



Et puis, le jour « J » est arrivé.

Quand les camions sont entrés dans le jardin le 9 janvier au matin, les cœurs se sont serrés. Pourtant, l’heure n’était pas à l’émotion. Le mot « action » convient mieux pour décrire l’ambiance.

"Bonjour Notre-Dame des Champs !"
L’oratoire de la maison.


Une petite moitié ouvre les portes du 65, rue Notre Dame des Champs et les autres veillent au bon chargement et assurent le nettoyage des lieux au 24 rue Ernest Renan.

Hazel, à gauche et Thérèse à droite,
toutes deux bien occupées à ouvrir les cartons.


L e 10 au soir nous étions toutes enfin réunies. L’appartement ressemblait à un pied de sapin un matin de Noël ! chacune s’activait à rechercher ses meubles et ses paquets avec cette petite joie qui vous vient au cœur devant du neuf, du nouveau. Deux jours plus tard il ne restait plus grand-chose dans les couloirs… mais voilà que les camions de déménagement reviennent nous créer la même atmosphère !

Miriam et Monique, tout sourire, au milieu des paquets.



C’est Monique Simon qui arrive à son tour. Lydie Banaga, étudiante au Centre Sèvres cette année était de la première aventure. Seule Dominique Benhaddou, en Bolivie à ce moment-là, manque à l’appel. Mais la vie et le service de la congrégation continuent, dès le 16 janvier c’est la dispersion.
Enfin le 13 février nous sommes toutes là.

Au cours de la célébration de " bénédiction".

De g. à dr : Mercedes, Dominique et Hazel
au cours de la célébration.

Toutes regroupées autour de la table.


Même Madeleine Boivineau vient nous rejoindre le 17 et le 18 dans la joie, la communion fraternelle, nous demandons au Seigneur de bénir notre nouvelle demeure. Une célébration merveilleuse, préparée jusque dans les plus petits détails nous réunit.

"Qu’il est doux d’habiter en soeurs, toutes ensemble."

Moment de partage,

Mercedes fait la distribution.


Qu’il est bon, qu’il est doux d’habiter en sœurs toutes ensemble !

Cette grâce nous souhaitons qu’elle demeure en nous pour la mission que nous avons reçue.

Sr Colette NAUD