La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Ursulines de Jésus > Nos lieux de mission > Cameroun > Dans les montagnes du Nord-Cameroun : Ouzal

Dans les montagnes du Nord-Cameroun : Ouzal

Les sœurs UDJ, présentes depuis 1995 dans cette région, ont dû fermer temporairement cette communauté.

Envoyées pour annoncer Dieu Amour dans un monde sans cesse en mutation, nous enracinons notre vie dans le Mystère du Verbe Incarné venu habiter parmi nous. » Livre de Vie n°57

Nous faisons mémoire…

Appelées par l’Evêque du diocèse de Maroua Mokolo Mgr Philippe STEVENS, nous, Ursulines de Jésus, sommes arrivées à Ouzal le 2 novembre 1995.

Cette première communauté était formée des sœurs : Aurora DIAZ MIÑAMBRES, Isabel ORTEGA, Kathleen ROBERTS et Isabelle TCHONI. Elles sont arrivées pour vivre ensemble leur mission de filles du Verbe Incarné. Se donnant au service de la pastorale de l’éducation et de la santé.

Pour ouvrir cette nouvelle fondation, il y avait aussi une motivation d’entraide fraternelle avec la communauté de Mokong, présente dans le diocèse depuis 6 années déjà et un peu isolée dans l’Extrême-Nord.
Les sœurs ont été accueillies par le père Victor LOMBE, CICM et le père Damien ECHEVARRIA, prêtre de la société des missionnaires de Yaroumal (Colombie) ; ce sont ces missionnaires qui s’occupent de la paroisse St Jean Baptiste depuis octobre 1995.
La paroisse a été créée en 1972 et depuis 1995, elle est dirigée par les missionnaires de Yaroumal, une société de vie apostolique Colombienne. Deux districts paroissiaux sont dirigés par des laïcs mariés et accompagnés par le curé.

En pays mafa…

Ouzal est situé dans le département du Mayo-Tsanaga, dont le chef lieu est Mokolo. Situé à 120 km de Maroua, Ouzal est une région essentiellement montagneuse (Monts Mandara) cultivée en terrasse avec une petite partie de plaine.
L’ethnie Mafa y pratique une agriculture de subsistance. Le mil est la culture de base ; il y a également le haricot, l’arachide, le sésame…Un peu d’élevage de bovins et d’ovins permet d’équilibrer l’alimentation.

La paroisse St Jean Baptiste d’Ouzal, dans l’arrondissement du Mayo-Moskota a 200 km2 de superficie et compte environ 3000 chrétiens pour 48.000 habitants.
La paroisse a été créée

saré mafa

en 1972 et depuis 1995, elle est dirigée par les missionnaires de Yaroumal, une société de vie apostolique Colombienne. Deux districts paroissiaux sont dirigés par des laïcs mariés et accompagnés par le curé.

En ce qui concerne les religions, le groupe le plus nombreux est celui de la religion traditionnelle. Il y a aussi quelques adventistes, des protestants et autres confessions religieuses. Nous avons également les catholiques dont un certain nombre est très engagé, mais d’autres qui, malheureusement ne sont pas fidèles aux célébrations dominicales à cause du marché de Koza qui se fait le dimanche.

En général, les gens d’Ouzal sont des personnes réservées et accueillantes.

Au milieu de cela, nous constatons comme problèmes prioritaires pour les habitants de ce lieu :

  • Le manque d’eau avec toutes ses conséquences (la fatigue pour la corvée d’eau, les maladies et la mortalité…)
  • L’assèchement prématuré des points d’eau (puits, forages…)
  • L’état très dégradé des routes même avec la construction d’un nouveau radier par la paroisse.
  • L’exode rural
  • L’analphabétisme et la faible éducation scolaire ; toutefois il faut noter les grands efforts consentis au niveau de la paroisse ainsi que dans certaines familles en vue de reculer au loin l’ignorance.
  • Le sous-développement mental qui se caractérise par des mouvements de jalousie, de renfermement et de division.

En dépit de ces problèmes, nous notons comme évolutions :

  • Le Lycée d’Ouzal
  • La construction des forages.
    Fideline à l’école avec les enfants