La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Nouvelles de la Famille > Bordeaux : Prière de midi à Sainte Marie

Bordeaux : Prière de midi à Sainte Marie

Selon les jours ou le froid de l’église, le nombre des priants varie : ils habitent le quartier, ils y travaillent ou sont de passage. Elisabeth vient régulièrement.

Pourquoi je viens prier à l’heure de midi à l’église Ste Marie de la Bastide ?

Besoin de vivre une pause différente au milieu de la journée de travail, et si possible, deux fois par semaine.
Besoin de prier avec d’autres chrétiens entre les Eucharisties dominicales, ce que je n’arrive pas à faire seule, prise dans l’agitation de la journée.

J’y viens parce que j’ai trouvé une communauté (même si certains jours, elle est très réduite), très accueillante, chaleureuse –notamment les religieuses. J’ai le sentiment d’en faire partie ; c’est important pour moi qui vis hors de chez moi, 5 jours sur 7, de 7h45 à 19h. ou plus le soir, d’avoir un lieu, un espace, où je suis connue, reconnue.

Voilà un peu plus de 5 ans que l’établissement pour lequel je travaille est installé à la Bastide. Et depuis environ un an, je participe, de façon la plus régulière possible, à la prière de midi. Ce temps que je m’octroie deux fois par semaine est inscrit sur mon agenda, formalisé dans ma fiche horaire hebdomadaire, c’est un temps de ressourcement. Je me recentre sur l’essentiel, avec d’autres chrétiens, autour de la Parole de Dieu. J’y viens avec mes soucis, avec les rencontres de la matinée, avec mes intentions personnelles et celles de ma communauté paroissiale : en d’autres termes, ma vie sociale et ecclésiale. La prière communautaire me permet de repartir, avec des batteries rechargées pour la fin de la journée. Je rentre au bureau plus légère et joyeuse grâce à la prière et aux échanges avec les personnes avec qui j’ai partagé ce temps. Il me semble être plus à l’écoute des autres le reste de la journée. Et puis, le soir, je relis tel ou tel passage du psaume, de la Parole de Dieu, d’un chant, ce qui m’a particulièrement touché, ce qui m’a parlé.

Je pense aussi que ce n’est pas par hasard que j’ai découvert cette proposition de prière de midi… cela a correspondu à un moment de ma vie où la maladie puis le décès de mon mari m’ont ouvert à d’autres rencontres et où j’ai ressenti un besoin vital de vivre ma foi de façon plus intense. Rien n’arrive par hasard, le Seigneur nous réserve toujours de belles surprises…

Merci aux religieuses qui préparent la prière, la musique, les bougies pour un nombre de personnes parfois très, très réduit.

Elisabeth, mars 2011