La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Nouvelles de la Famille > Archives > Bobo-Dioulasso : les premiers pas d’une nouvelle paroisse

Bobo-Dioulasso : les premiers pas d’une nouvelle paroisse

Notre-Dame du Cénacle a été inaugurée à la Pentecôte 2007 et rassemble des chrétiens de différentes ethnies dans une population à dominante musulmane. Le P. Basile PARE en est le premier curé. Il est accompagné des Pères Joseph BOURCEREAU et Victor-Aimé OUEDRAOGO. Le P. Joseph nous parle des premiers pas de la nouvelle paroisse.

Le signe du Cénacle : une famille

Un de nos premiers gestes a été de demander à un artiste de peindre sur le mur de la chapelle la fresque de Notre-Dame du Cénacle. On y voit en cercle, dans l’accueil de l’Esprit, autour de Marie, un petit garçon et une petite fille, un enfant handicapé, un couple dont la maman porte l’enfant au dos, un jeune garçon et une jeune fille, une vieille et un vieux, une sœur. On y voit aussi un prêtre tout proche de l’évêque.

Fresque par un artiste local

Et nous avons expliqué : « une paroisse n’a pas de sens si elle n’est pas unie aux autres paroisses du diocèse et à son évêque, successeur des Apôtres qui ont été ordonnés au Cénacle. Mais la paroisse n’a surtout pas de sens si ses membres ne sont pas unis, quelles que soient les différences : sexe, âge, formation, ethnie, vocation, origine sociale…Ce qui nous unit c’est la même Parole de Dieu proclamée pour tous et entendue au fond du cœur. Ce qui nous unit c’est la même prière pour demander la force de l’Esprit. Ce qui nous unit, c’est la même Eucharistie qui nous fait avoir au-dedans du cœur les sentiments mêmes de Jésus et qui fait de nous une même famille paroissiale... ».

La fondation de onze communautés de base

Une communauté ecclésiale de base,C.E.B. est formée de chrétiens et de familles qui se connaissent dans un quartier et qui se réunissent pour prier avec la Bible, partager les problèmes du quartier, s’entraider…

Rencontre d’une Communauté Ecclésiale de Base

Il y en avait trois jusqu’à présent.
Leur taille ne permettait pas la proximité des membres. Des mois de discussion ont abouti au projet de onze communautés. Lors d’une récollection paroissiale, ces communautés pressenties se sont réunies pour pratiquer la lecture priante de la Parole de Dieu et envisager diverses rencontres pour la désignation des responsables. Ce fut fait. Une dizaine de jours avant la fête patronale, chaque communauté a accueilli la Bible remise par le Curé, organisé une célébration de la Parole sur son propre territoire, transmis la Bible à la communauté la plus proche.
Les chrétiens ont manifesté leur foi dans les rues en priant et en chantant de communauté en communauté et jusqu’au centre de la Paroisse. Là, chaque responsable a présenté le nom choisi pour sa communauté, le sens de ce choix, et son équipe de collaborateurs et collaboratrices.
Dans une paroisse qui trouvait difficilement une vingtaine de responsables vraiment engagés, nous nous sommes trouvés tout d’un coup devant une centaine de volontaires. Bien sûr, c’est à confirmer, mais enthousiasme et bonne volonté sont au rendez-vous de la Parole accueillie, proclamée, méditée et aussi mise en pratique.

La formation d’un réseau des malades

Le premier appel de Notre-Dame du Cénacle a été le service des malades. Des volontaires se sont formés et continuent de se former en échangeant leurs expériences : visites, conversations, sacrements. Les malades constituent une portion vivante de la paroisse. Beaucoup d’autres formations sont en chantier.
P. Joseph BOURCEREAU , fmi, communauté de Bobo Dioulasso