La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Après un repos à la Communauté Notre-Dame de Chavagnes

Après un repos à la Communauté Notre-Dame de Chavagnes

La Communauté Notre-Dame reçoit régulièrement des Sœurs qui ont besoin d’un temps de repos. Sr Marie-Josèphe partage ses impressions :

J’ai bénéficié de cet accueil pendant plusieurs semaines et je peux dire que j’ai été heureuse ici.
Un certain nombre de Sœurs sont fragilisées par l’âge, la maladie et diverses infirmités, mais chacune a sa place dans la vie de la communauté.
En référence au Projet Missionnaire de Congrégation, j’ai essayé de « découvrir dans l’autre la beauté de son être profond ».


J’ai été témoin de multiples attentions quotidiennes qui ont le goût de la fraternité :

- Un bonjour, un mot aimable : « Comment ça va ? »

- « On voit que vous allez mieux, ça fait plaisir. »

- Une main ou un bras qui se tend pour aider celle qui a du mal à marcher.

- Une écoute, une visite régulière à une Sœur qui passe une partie de sa journée dans sa chambre.

- Un siège préparé pour une Sœur qui arrive avec son déambulateur et va animer la prière à l’oratoire.

- Les fêtes et anniversaires souhaités dans la joie et le partage, pour ne citer que quelques-uns de ces gestes fraternels.

Le Pape François dans sa lettre aux consacrés : Réjouissez-vous, écrit : " La tendresse nous fait du bien ; nous sommes appelés à porter le sourire de Dieu, à sourire avec le cœur."

J’ai aimé les temps de prière communautaire, simples et intenses, en particulier les Vêpres animés tour à tour par les Sœurs des Communautés « Notre-Dame » et « Samarie » qui le peuvent, chacune apportant sa note spirituelle personnelle.

Les promenades dans la propriété si bien entretenue favorisent la remise en forme. Tous les sens sont en éveil : écouter le chant des oiseaux, observer un écureuil, admirer les parterres émaillés de cyclamens mauves et blancs, sentir l’odeur des pins, et que dire du verger où abondent des pommes savoureuses.
Il me vient à l’esprit un texte de la Conférence des Evêques du Japon, cité par le Pape François dans l’Encyclique « Laudato Si » au n°85  :
« Entendre chaque créature chanter l’hymne de son existence, c’est vivre joyeusement dans l’amour de Dieu et dans l’espérance. »


Dans cette grande maison, tout le personnel laïc : infirmière, soignantes, agents de service hospitalier, veilleuses de nuit, jardiniers, hommes d’entretien, cuisiniers... tous prennent soin des personnes et des lieux avec compétence et amour. Louis-Marie Baudouin disait : « Les lieux sont instruisants ».

Le Projet Missionnaire de Congrégation nous invite instamment à être :
« des maisons d’humanité, des maisons de l’amour, des maisons du partage »

Alors : « Ouvrons nos cœurs au souffle de Dieu
car Il respire en notre bouche plus que nous-mêmes. »

Sr Marie-Josèphe REMAUD, La Roche S/Yon