La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Spiritualité > Portes d’entrée pour une spiritualité de l’Incarnation > A l’école de l’Incarnation Vivre une rencontre fraternelle inspirée de (...)

A l’école de l’Incarnation Vivre une rencontre fraternelle inspirée de "l’entrevue des frères"

10 ème « porte d’entrée »

Temps d’accueil

Pour partager nouvelles, évènements, peines et joies…

Le P. Baudouin


Le P. Baudouin dans sa cachette des Sables avait commencé à écrire une règle pour des religieux missionnaires. L’un des chapitres était intitulé : « De l’entrevue des frères ».
Il prévoyait différentes situations pour les missionnaires : la vie ensemble « si Dieu nous en accordait la grâce » ou une vie séparée dans différentes paroisses « quand les circonstances de la divine providence l’exigeront ». Mais il ajoutait : « Tous les quinze jours, nous ferons en sorte de passer une journée ensemble ».
Durant la journée, il était prévu un moment de rencontre particulier dont les recommandations sont restées comme une source d’inspiration pour les congrégations qu’il a ensuite fondées. 

Chez les Fils de Marie Immaculée : Religieux du Verbe Incarné, nous nous réunissons régulièrement et fréquemment en son nom. Nous nous inspirons, avec les adaptations qui s’avèrent nécessaires, de ce que le Père Baudouin appelle l’entrevue des frères. (Const FMI no 2405)

Chez les Sœurs Ursulines de Jésus : Solidaires de la mission de chacune, nous nous mettons à l’écoute les unes des autres dans la communication et le discernement. Dans l’esprit de « l’entrevue des frères », proposée par Louis-Marie Baudouin dans la Règle Primitive, nous nous aidons à exprimer notre foi, et à relire notre action, à la lumière de l’Evangile. (Livre de vie UdJ n°47)

Les recommandations du P. Baudouin sont aussi précieuses pour tous ceux et celles qui veulent vivre « à l’école du Verbe Incarné » : Fraternités, Associé-es, Amis du Charisme… Elles peuvent inspirer les rencontres et aider à vivre en groupes fraternels.


Voici quelques aspects importants d’une « Entrevue » entre « frères et sœurs » inspirés par les recommandations du P. Baudouin :

pour bien vivre ces rencontres  : « simplicité et recueillement » écrit le P. Baudouin. Nous prenons le temps de nous accueillir dans la simplicité, comme « frères » et « sœurs ». Nous reconnaissons la présence du Christ au milieu de nous et nous le signifions par une prière.

de quoi parle-ton dans « l’entrevue » ?
- De notre « mission » dans le monde d’aujourd’hui.
Le P. Baudouin, s’adressant à des religieux missionnaires leur disait de partager sur les différents aspects de leur mission : « ce que l’on fait, prédication, catéchisme et autres, les fruits que l’on en tire ».
La mission aujourd’hui est l’affaire de tous les chrétiens et ils sont tous appelés dans leur vie concrète, tels qu’ils sont, jeunes ou plus âgés, dans leur profession ou leurs divers engagements, familiaux et autres, des visites aux malades ou à des personnes âgées dans la solitude, la participation à l’animation dans la vie d’une commune ou d’une communauté paroissiale…

- Des « fruits que l’on en tire » !
Le P. Baudouin ajoute que l’on partage non seulement ce que l’on fait mais aussi « les fruits que l’on en tire » ! Que veut-il dire ? Ne pourrait-on voir là l’attitude de Jésus accueillant ses disciples tout joyeux au retour de mission (Lc 10,37) : les joies des rencontres, de l’aide apportée, d’avoir été simplement une oreille attentive...
Ce partage pourrait ainsi « rendre nos frères participants des biens dont le ciel nous gratifierait » et devenir une occasion de rendre grâce à Celui qui habite le ciel et aime ce monde et qui est aussi au milieu, nous appelle à sa mission et est à nos côtés.

-  « On parlera aussi du livre de la Sainte Ecriture que l’on lit ».
Cet aspect de « l’Entrevue » rejoint aujourd’hui la demande de beaucoup de chrétiens qui veulent donner saveur à leur vie en apprenant à lire et à prier avec la Bible (« Lectio divina »).

Dans le Trésor commun

L’Incarnation est un Mystère de rencontre
Nous nous sentons appelées à vivre la vie comme une rencontre, entre nous et avec ceux et celles vers lesquels nous sommes envoyées.
Dieu nous invite à habiter " notre maison " et la " maison du monde ", à créer une famille à travers des relations de qualité, proximité, familiarité, à créer des espaces de rencontre, à faire de notre espace communautaire un foyer où nous sentons le goût de vivre ensemble et l’appel à participer à un même projet de vie.

L’Incarnation est une école
Où nous apprenons de Dieu, de sa Révélation, de sa Parole,
et où nous recevons des autres, de leur manière de se situer, de les rencontrer. Nous reconnaissons en eux la Présence de Dieu. Nous avons à le vivre au long des jours dans les échanges, partages, et non seulement dans l’Exercice de l’Incarnation.

Nous apprenons à former les personnes, les communautés, en nous mettant à l’école :
- de l’expérience humaine assumée par Jésus 
- de la Parole,
- de la communion des frères et sœurs,
- du dévouement au service des frères et sœurs.

Dans un climat de liberté et de confiance ...
Accueil des différences, climat de liberté, de franchise, de confiance, de respect mutuel visant à rendre l’autre heureux.
Plus " l’autre différent " sera accepté, plus notre adoration prendra sens et plus elle pourra devenir " trésor commun " qui constitue la Famille. Plus ce sera un appel pour d’autres qui auront envie de venir faire partie de cette famille qui fait vivre.

Parole de Dieu : Grains de moutarde à « mâcher »


- Lc 10, 17-24 : Jésus accueille les disciples à leur retour de mission, et rend grâce avec eux.
- Ac 3, 42-47 : le résumé idéalisé de la première communauté chrétienne reste toujours une source d’inspiration.
- Ac 14, 26-27 : Le retour de Paul et Barnabé à Antioche après leur première mission.

Pratique


La manière dont s’inspirent les Sœurs Ursulines pour vivre « l’entrevue des sœurs » dans l’esprit de « l’entrevue des frères », peut guider notre pratique dans la Famille de l’Incarnation.
- Nous prenons le temps de nous "asseoir"
- Nous prions l’Esprit-Saint.
- Nous partageons ce qui nous fait vivre :
- Nous nous redisons le point de réflexion choisi pour cette rencontre : Projet missionnaire du groupe, ou autre sujet...
- afin de nous enrichir mutuellement : Notre manière de vivre la mission, nos découvertes, nos difficultés, nos doutes, les activités que nous avons, notre manière de prier...
- et surtout le fruit que nous en retirons... Pour rendre l’autre participant des biens reçus.
- Nous pouvons aussi partager les lectures qui nous ont nourries…

Tout ce partage dans la simplicité, dans l’écoute, est en vue
d’une vie fraternelle et d’une vie missionnaire renouvelées !

- Nous terminons par un temps de prière.

• Nous prévoyons le jour et l’heure de la prochaine rencontre pour « ne pas laisser échapper cette part d’un appréciable don » puisque Jésus a dit : « Là, où deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux... »