La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Family news- Noticias de la familia -... > A Ste Eulalie de Bordeaux, les mercis enjoués de la chorale au (...)

A Ste Eulalie de Bordeaux, les mercis enjoués de la chorale au P.Barreteau

Comme toutes les messes, mais plus que d‘habitude, c’est une messe d’action de grâce, annonce le P.Monget, curé de Ste Eulalie. Tous ceux qui sont venus ou presque savent qu’en dépit de la discrétion du P.Maurice Barreteau le célébrant, ce sera une célébration solennelle : il mérite bien ça !

La présence du P.Daniel Boulier, Supérieur général des FMI, apprend à certains que Maurice est religieux. Grâce à un taxi-messe exceptionnel, les personnes âgées, visitées par notre frère sont venues aussi - enfin, celles qui pouvaient quitter leur chambre. Le chœur EuGeNi des trois clochers de cet ensemble paroissial du Centre Ville de Bordeaux est là, au grand complet : depuis son arrivée, le chœur a pu compter sur la voix du P.Barreteau qui, à 90 ans est toujours aussi sûre.

C’est lui qui célèbre. En ce dimanche 24 juin, il invite dans son homélie à regarder Jean-Baptiste et il conclut, sobrement : Nous sommes tous aimés, nous avons tous une mission à remplir. J’ai tâché d’être moi aussi serviteur : près des jeunes pendant 40 ans et près de vous depuis 26 ans. Pour le temps que Dieu m’accordera, je servirai et je continuerai de vous servir par la prière, surtout dans l’Eucharistie quotidienne.

Après la bénédiction finale, l’assemblée est invitée à s’asseoir : c’est le moment des mercis enjoués de la chorale au P.Barreteau : en voici quelques extraits.

Merci pour votre discrétion ! Nous nous souvenons de votre arrivée « Moi, je peux chanter avec la voix de ténor si ça vous arrange ! »

Votre fidélité : pendant ces 26 ans, vous avez célébré 4992 messes, participé à 1040 répétitions de chorale, 26 repas paroissiaux et pris seulement quelques semaines de vacances.

Votre ponctualité : vous étiez le premier arrivé aux répétitions, mais à 22h pile, vous disiez : « c’est l’heure de rejoindre ma communauté ». Vous commenciez à l’heure chaque célébration : c’est au trot ou au galop que l’animateur encore en concertation avec l’organiste, rejoignait son pupitre pour le chant d’entrée ! »

Votre attention et votre écoute étaient pleines d’encouragements. Chaque dimanche vous n’avez jamais manqué de remercier chaleureusement les animateurs pour leur présence, malgré un emploi du temps chargé et un horaire matinal ». A tous, vous souhaitiez « un saint dimanche et une heureuse semaine ! ».

La chorale vous comptait parmi son fan le plus fidèle : votre bilan était toujours positif ! Chaque année, nous étions « en constants progrès », ce qui fait de notre chorale la plus experte en croissance !

Nous avons vite vu que vous pouviez déchiffrer la moindre partition mais aussi que vous étiez virtuose du latin : ainsi, nous avez évité aux paroissiens qu’ils écoutent un chant de Noël à Pâques !

Il nous faut évoquer aussi votre passion pour les bateaux : le dimanche vous alliez les voir sur les quais…

Votre prière… comme un roc !

Votre humour : que de regards malicieux échangés vers le pupitre des basses !

Votre calme olympien et la chaleur qui émane de vous ! de novembre à février, jamais vous ne preniez ni un blouson ni un manteau…

Les souhaits de bonne retraite en Vendée se prolongèrent par un repas paroissial : tandis qu’on lui disait merci pour son amabilité ou gentillesse, Maurice répondait : C’est à force de vous fréquenter que je suis devenu aimable. Commentaire de son frère Jean Biron : C’est joli je trouve !

Sr M.Thérèse, une Ursuline à Bordeaux

Ci-dessous, l’article écrit par le P.Jean Biron pour la revue EN FAMILLE de septembre 2012.